Parce qu'on en a jamais assez !

CHIKO

Un film de Ozgür Yildirim

Convenu

Une jeune racaille d'origine turque, Chiko, et son meilleur ami, décident de s'emparer du bizness de la drogue dans leur quartier...

Produit par Fatih Akin (« De l'autre côté »), ce premier long métrage venu d'Allemagne n'apporte pas grand chose de nouveau au genre, alignant les figures classiques du film de gangsters, dans lequel les meilleurs amis du monde devront s'éloigner du fait d'ambitions incompatibles avec leurs capacités respectives. Si le scénario n'a rien d'original, d'autant que certains films récents traitaient avec brio du même sujet (« Uro », « Uno »), on peut néanmoins reconnaître au jeune réalisateur, une certaine virtuosité dans la mise en place des scènes de castagne, où le sang versé ne semble avoir rien de bidon.

On retiendra la qualité de l'interprétation du jeune Denis Moschitto , dont la bonne tête contraste avec ses regards en biais, agressifs, et ses airs tantôt malins, séducteurs ou déviants. Pris entre ses propres calculs, son calme apparent, les élans vengeurs et rancuniers de son ami, et le mafieu pourri et violent qui cherche à les diviser (excellent Moritz Bleibtreu), son personnage devra choisir son camp. Mais sa vision compréhensive des dérives d'une communauté, même si elle est compensée par un bad-end marquant, ne met pas assez en avant une hypocrisie profonde entre valeurs (prétendument religieuses) et actes. Dommage.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire