Parce qu'on en a jamais assez !

BYE BYE LOVE

Délicieusement rétro

La romancière Barbara Novak (Rene Zellwegger) cherche à faire connaître son ouvrage " l'amour non merci ", où elle explique aux femmes, comment avoir, comme les hommes, des relations sexuelles sans amour. Contacté pour faire un article sur elle, le célèbre journaliste Catcher Block (Ewan MacGreggor), dragueur invétéré, refuse la besogne. Mais le livre devient un best seller, et commence à sérieusement agacer ces messieurs…

Haut en couleurs est certainement l'un des termes qui qualifie le mieux la comédie légère et enlevée signée Peyton Reed (Bring it on). Tout d'abord parce que les décors aux couleurs pétantes et les incroyables costumes de Rene Zellwegger illuminent les pupilles et vous feraient presque tourner la tête. Ensuite, parce que le scénario, à l'étiquette revendiquée " à l'eau de rose ", se joue de nombreux clichés sur le féminisme, les paliatifs au sexe, et plus généralement sur toute une époque (les sixties) aux codes un rien désuets.

Les confrontations entre Ewan Mac Greggor, crâneur abominable au sourire ravageur, se faisant passer pour un jeune homme sensible, et Rene Zellwegger, forte tête, élégante et sophistiquée, aux moues des plus expressives, sont un délice de drôlerie, et de tortures mutuelles. La mise en scène fait preuve d'un rythme soutenu, alliant split screen et souplesse du mouvement de caméra, et laissant libre court à des dialogues ahurissants (know, now…), jusqu'au final aussi inattendu que culotté dans sa forme. A déguster en costard, et avec des soutiens chaussettes.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire