Banniere_Festival_Lumiere_2020

BULLY

Un film de Larry Clark

La déchéance des ados américains : édifiant

Une bande d'adolescents, issus de la bourgeoisie dorée américaine, décide, sur un coup de tête, de tuer un des jeunes de leur groupe… car celui-ci les contrarie...

Faut-il voir dans ce fait divers un signe des temps et d'une certaine déchéance de la société de consommation, ou tout plaisir doit être immédiat, et ou tout refus ou obstacle devient un rempart qu'il faut éliminer au plus vite, sans la moindre réflexion, ni le moindre remord ? Libre à moi de ne pas répondre à cette question, lourdement posée par le film de Larry Clark, et qui n'est pas sans rappeler " Kids ", présenté en compétition à Cannes, et qui avait fait fuir la moitié de la salle, horrifiée par la crudité des images de drogue et de sexe pour le sexe.

Moins choquant dans la forme, puisque s'appuyant sur un " suspens " construit et factuel, et non sur un enjeu plus abstrait (la transmission du SIDA), " Bully " n'en est pas moins un film choc, dans lequel Larry Clark creuse son sillon de l'inconscience et de l'irréflexion.

Un film perturbant, qui confirme tous les espoirs portés en le jeune Brad Renfro (" Un élève doué "), terrifiant de détermination teintée d'innocence.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire