Banniere_Festival_Lumiere_2020

BONNE POMME

Un film de Florence Quentin

Gérard et Catherine à la campagne

Gérard travaille dans un garage avec sa belle-famille. Un jour, il décide de tout laisser tomber, car il n’en peut plus d’être la bonne pomme, pour acheter un petit garage au cœur d’un village. Lorsqu’il arrive sur place, il fait la rencontre de Barbara, gérante de l’auberge en face du garage…

« Bonne pomme » c’est la rencontre de deux personnages : une pommée, Barbara, et une bonne pomme, Gérard. Tout ça ne donne pas du cidre mais une rencontre qui fait quelques bulles. Mais le problème c’est qu’hormis ces deux personnages, le reste n’est que peu brossé.

Gérard Depardieu sait se fondre dans un rôle comme peu savent le faire et on se prend facilement d’empathie pour cette bonne poire qui ne sait dire « non » aux gens et qui le lui rendent peu. Car tout le monde semble profiter à plus ou moins grande échelle de la gentillesse de Gérard. C’est la prise de liberté, du moins en apparence, de cette bonne poire qui nous est donné à voir. Car au final peut-on lutter contre notre façon d’être et notre caractère ?

Quant à Catherine Deneuve, elle semble s’amuser avec ce rôle de femme délaissée, prise au piège du cadeau que lui a fait son ex-amant, et dont l’arrivée de la bonne pomme Gérard pourrait s’avérer utile, mais paraît un peu en roue-libre. Pour le reste du casting, Chantal Ladesou en belle-mère de Gérard Depardieu cabotine un peu, et Grégoire Ludig l’un des deux trublions du Palmashow, reste assez sobre.

Le point noir du film est cette enquête policière qui vient gâcher un peu l’histoire et qui va avoir des conséquences sur la fin, qui s’avère plutôt vite emballée. On regrettera peut-être cette fin où dans un élan de liberté, le réalisateur comme les personnages principaux ne se soucient plus du village et de ses habitants. Et si, au final, c’était ça la vraie liberté des deux protagonistes.

Ce petit film, au demeurant sympathique, n’arrive pas à nous emporter totalement, faute à une enquête policière en fil rouge qui ne sert à rien d’autre qu’à justifier une fin que l’on aurait souhaitée toute autre et à des personnages secondaires trop peu développés. Le tandem Deneuve-Depardieu fonctionne mais ce n’est pas assez pour nous emmener avec eux dans cette petite évasion.

Kevin GueydanEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire