Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

BEWARE THE CHILDREN

Radiographie d’une micro-société

Jamie, le fils d’un homme d’extrême droite, est blessé grièvement par une de ses camarades, Lykke, 13 ans, au passif de harceleuse, fille d’un politicien du parti travailliste. Alors que Jamie meurt à l’hôpital, la principale Liv cherche à savoir la vérité, elle qui entretient en secret une liaison avec Erik, le père de Jamie. Son frère Anders, professeur, aurait dû être sur le terrain de sport, au moment où le drame est arrivé…

Beware the children film image

Film danois, remarqué au Journées des auteurs (Venice days) du Festival de Venise 2019, "Beware the Children" est une chronique fleuve de plus de deux heures et demi, qui prend son temps pour développer chacun des personnages impliqués autour de la mort d’un collégien. Autour du personnage de la principale, c’est toute une communauté formée d’enseignant (les scènes de conseil, tentant d’analyser les responsabilités, sont récurrentes…) et de parents d’élèves, qui est impactée par ce drame.

Sur fond de recherche d’une vérité difficile à établir, ce sont à la fois des questions morales qui se posent, sur fond d’évolution politique de la société norvégienne, et des interrogations intimes sur l’éducation ou la parentalité. Peut-on sortir avec quelqu’un avec qui l’on est pas d’accord ? Les homos ont-il une légitimité pour adopter ? Faut-il relever une provocation ou la détourner pour tenter d’en rire ? A-t-on le droit d’être jaloux d’un élève à qui on aurait voulu ressembler ?Profondément humain, ce drame au rythme lent et à la sobriété évidente, nous embarque vers une émotion certaine.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire