BANDE DE SAUVAGES

Un film de Walt Becker

Les pieds nickelés font de la moto!

Quatre vieux amis, quadragénaires et pleins de soucis personnels, retrouvent une seconde jeunesse perchés sur de grosses motos. Jusqu'au jour où leurs problèmes respectifs prennent le dessus et qu’ils décident de partir à travers le pays, à l'aventure, comme ils en ont toujours rêvé. Mais les surprises et autres bévues vont se multiplier, les entraînant dans une guerre de motards bien malgré eux…

Cette production Disney a rencontré un succès surprenant au U.S.A., arrivant en tête du box-office à la surprise générale. Le concept en lui-même étant assez basique, une bande pote partant à l'aventure, le succès du film tient d'avantage à ses acteurs, que réellement à son scénario. Enchaînant les gags très « Village People » et autres catastrophes en séries, les petits mensonges et les maladresses les plus stupides, nos 4 compères se retrouvent au milieu du désert pour oublier une réalité pleine de compromis et autres trahisons. Toutes les scènes d'exposition au début du film sont a mourir de rire, avec des acteurs surjouant des scènes parfois surréalistes.

Puis tout au long du métrage, des personnages secondaires - que l’on vous laissera reconnaître - apparaissent, provoquant un certain plaisir. Si la réalisation et le scénario se déroulent de manière très prévisibles devant nos yeux, le film est sauvé par un quatuor d'acteurs drolatique et pleinement inspirés par des personnages aux portes de la retraite, ayant leurs belles années derrière eux, avec une mention spéciale pour William H Macy, le plus maladroit, le plus gaffeur mais le plus passionné des quatre.

Alors certes, ce film ne révolutionnera pas la comédie américaine, mais permet de passer un agréable moment entre amis. C'est drôle, parfois un peu lourd, mais parfaitement interprété, et elles sont rares les productions américains portées entièrement par un casting qui semble s'être très bien amusé sur le tournage. Du moins c'est ce qui semble transparaître à l'écran.

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire