Banniere_Festival_Lumiere_2020

BAD BOYS 2

Un film de Michael Bay

Larme fatale

Nos deux compères repartent dans de nouvelles aventures à la poursuite de trafiquants de drogues et d’armes, avec une surprise sur leur route, la sœur de Marcus, membre de la brigade des stups et accessoirement petite amie de Mike, sans que son frère soit au courant…

La formule éprouvée du duo antagoniste retrouve le chemin des salles obscures avec les deux compères passablement excités et hurlant comme à leur habitude. Le film, un des rares de l'année qu'on peut qualifier d'action pure, reprend la même structure que l'original sans pour autant l'égaler. Déjà que le précédant n'était qu'une sympathique variation de L'Arme Fatale, celui-ci ne devient qu'un fouillis sans queue ni tête, où les scènes d'action et les scènes de comédie se déroulent dans une indifférence polie.

Les deux acteurs ne sont en rien aidés par un scénario affligeant, digne des meilleurs moments (quand je dis meilleur, je pense aux plus grands moments de rire) des soirées de TF1, type " Hollywood night ". Car sans pour autant espérer un renouveau du genre, ces films fonctionnant tous sur le même schéma, on aurait aimé un peu plus de surprises de la part des scénaristes, ou du moins de rigueur. Car cela part dans tous les sens, les scènes de pitreries succèdent sans transition à celles d'action, et on ressort avec l'impression que les scénaristes puisent dans le vivier des films déjà sortis pour assurer la structure de leur film.

Ainsi Pelle-Melle, on retrouve Deux flics à Miami, l'Arme fatale, les films de la série Delta Force avec Chuck Norris, et même un pan entier d'un des films les connus de Jacky Chan, Police Story. Les personnages sont décrits de manière superficielle, le méchant en particulier, qui à part s'habiller et parler avec un accent qui fait un peu cubain, n'est pas capable d'inspirer au minimum une seconde la peur. A méchant pitoyable, film décevant et mou, car c'est bien le problème de celui-ci, et même si le montage reste très rapide (c'est du Mickael Bay tout craché), on s'ennui au bout d'une heure.

Et malgré encore une fois, l'incrustation de nombreuses poursuites ou scènes d'action au cours du film, aucune d'entre elles ne provoque de sueurs ou d'exclamation de surprise !! Rien, nada, ce qui peut paraître comme un petit défaut pour ce genre de film, non ? Alors ce qu'il reste à sauver ……..laissez, je cherche……pas grand chose une ou deux cascades et une scène de confession intime dans un magasin de matériel vidéo, sinon c'est le désert. En conclusion un film vide, qui ne soulève que de la poussière dans l'œil du spectateur. Ca va vite, mais c'est d'un mou, c'est bruyant, mais d'un vide.

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire