Banniere_Festival_Lumiere_2020

L'AUTRE RIVE

Un film de David Gordon Green

Poursuite interminable

Chris et Tim sont deux jeunes frères, l’un adolescent turbulent (Jamie Bell), l’autre enfant introverti (Devon Alan), qui vivent avec leur père (Dermot Mulroney). A sa sortie de prison, leur oncle Deel (Josh Lucas), vient rendre visite à son frère. Mais rapidement ils doivent se rendre à l’évidence, celui-ci est venu pour dérober l’or de la famille…

L'autre rive, présenté en compétition au festival de Deauville de 2004, est tiré d'un fait divers, que nous présente en voix off le grand père, au début du film, racontant le bain de sang dans lequel ont fini ses petits enfants. Après une mise en place des personnages un peu expédiée, mais traduisant l'état d'ennui dans lequel se trouvent l'ensemble des personnages de cette Amérique profonde, le film tourne à la poursuite sans fin entre l'oncle, assassin d'un père peu protecteur, et les jeunes gamins, tentant de sauver leur peau et l'argent du vieux.

Malgré une musique intrigante signée Philippe Glaas, la mise en scène de longues courses au travers des bois, et les rebondissements caricaturaux de cette histoire finissent par écarter le spectateur, et provoquer son désintérêt. Exit le malaise lié au fait que le plus jeune mange tout ce qui lui passe par les mains, de la terre souillée à la peinture au plomb. Exit l'intelligence pourtant bien palpable du plus grand, qui se contente de fuir et de vivre une amourette ridicule au détour d'un hangar délabré. Heureusement la scène, d'affrontement entre l'ado et l'adulte, permet de douter de l'issue heureuse qu'on nous propose par la suite. Un film pénible.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire