Festival de Venise 2019 banniere

ATTRACTION FATALE

Un film de Matthew Parkhill

Ne vous fiez pas aux apparences

Alors que Carmen (Natalia Verbeke) enterre sa vie de jeune fille, elle se retrouve à embrasser un bel inconnu (Gael Garcia Bernal), assis à la table à côté. Se revoyant par hasard, elle finit par céder aux avances du jeune homme, remettant en cause sa relation avec son mari…

Attraction fatale (encore un titre piètrement choisi) pourrait passer à première vue pour une simple histoire de triangle amoureux. Entre ses deux amours parallèles, Carmen se sent menacée par un mystérieux homme qui semble la suivre. S'agit-il de l'amant dont elle ne sait pas grand chose, de son mari fou de jalousie, ou de son ancien petit ami légèrement violent ? Tous les ingrédients sont réunis pour un suspense haletant. Et pourtant, difficile d'imaginer les tenants et les aboutissants de cette histoire, bien tordue. Seule la scène finale est quasiment prévisible, donnant dans la surenchère et le systématisme.

La mise en scène de Parkhill est à la fois dynamique et imaginative, mêlant fantasmes et réalité. La présence erratique d'images vidéos rajoute d'ailleurs à la confusion du spectateur. Romantique et moderne, ce conte sur la duperie a de quoi séduire les publics adolescents, qui pourront en même temps fantasmer sur le couple très hot formé par Gael Garcia Bernal ( Amours Chiennes, Le crime du père Amaro…) et Natalia Verbeke, aussi fleurs bleus qu'entêtés. Pas étonnant donc que le film ai reçu le prix du public à Deauville.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire