Banniere_Festival_Lumiere_2020

L'ARCHE RUSSE

Un obscur objet aux principes pourtant intrigants

L'histoire de la grande Russie du XVIIIème siècle à nos jours…

Pour ce troisième film d'affilé sélectionné en compétition à Cannes, Alexandre Sokourov affichait clairement son intention, aux allures d'exploit technique : raconter l'histoire de la Russie, en un unique plan séquence (une seule scène) de 1h30. Ainsi, ce principe, des plus intrigants, voulait qu'une caméra numérique, légère et virevoltante, se déplace, de salle en salle, à l'intérieur du Musée de l'Ermitage de St Petersbourg, sur plus de 1km, et rencontrant près de 900 acteurs, rejouant des épisodes parfois anecdotiques voire quotidiens de l'histoire du pays.

Malheureusement, derrière ces prouesses, le spectateur a bien du mal à faire le tri, en sa position de partenaire du visiteur subjectif caché derrière la caméra, entre les personnages des diverses époques qu'il pourra croiser, ceux-ci se mélangeant souvent dans les même tableaux. La voix off utilisée en quasi permanence, censée expliciter de manière partielle les rencontres faites, ne fait finalement qu'égarer un peu plus un spectateur en manque de recul et de connaissance historique. Un film réservé aux uniques érudits, capables de discerner les nuances d'une histoire certes grande, mais difficile à résumer en une heure et demi.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire