Banniere_Festival_Lumiere_2020

APPARITION

Un film de
Avec

Des femmes et des dieux

Présenté au 15e festival du film asiatique de Deauville, ce deuxième long-métrage d’un jeune réalisateur philippin a été auréolé du Prix du public. Il faut reconnaître que malgré son apparent manque de moyens et sa fébrilité technique, "Apparition" secoue et questionne.

Ne démarrant véritablement qu’avec l’incident de la forêt, qui nous sort de notre torpeur et enclenche un système narratif nouveau, le film prend la forme originale d’un polar monacal. De conséquences sordides en sombres révélations, rien ne laisse présager une issue heureuse à cette histoire, qui se referme implacablement sur le spectateur.

Le pourquoi du comment étant rapidement évacué, c’est le microcosme constitué par les Sœurs et la façon dont il se trouve du jour au lendemain ébranlé, qui sont au cœur du récit. L’introduction judicieuse de flash-backs, qui apportent des éclaircissements sur les implications des unes et des autres, et permet au passage de lever le voile (c’est le cas de le dire) sur leurs émotions, apporte du rythme à l’ensemble.

Outre son aspect narratif, le film intéresse aussi par les questions qu’il soulève. Peut-on commettre l’irréparable et être en paix avec Dieu ? Peut-on tout pardonner, et tout se pardonner, au nom de la foi ? Semant le trouble à mesure qu’il progresse, le film n’apporte évidemment aucune réponse claire, obligeant le spectateur à gérer avec son émotion.
Poignant et surprenant.

Sylvia GrandgirardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire