Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

ANOTHER EARTH

Un film de Mike Cahill

Un faux film de science-fiction sur les possibilités d’une autre vie

Deux vies qui n’auraient jamais dû se croiser se percutent une nuit où est découverte une Terre semblable à la nôtre dans notre système solaire. Deux vies brisées, dont les destins seront bientôt inextricablement mêlés…

Les destins qui basculent ont nourri de tout temps le cinéma. Le pouvoir de séduction et d’identification vis-à-vis d’un monsieur ou d’une madame tout-le-monde dont la vie est bouleversée du jour au lendemain est immense. Dans « Another Earth », Mike Cahill promettait les grandes écoles à son héroïne Rhoda, jeune étudiante qui se retrouve en prison après avoir commis l’irréparable. Une nuit, alors qu’elle rentre chez elle, une Terre 2 est découverte dans notre système solaire. En la regardant dans le ciel, Rhoda est distraite et cause un terrible accident de la route, décimant une famille.

Mike Cahill balaye d’un revers de main la condamnation et les quatre années de prison pour explorer la rédemption de son héroïne. Retrouvant la trace du père de famille, seul survivant dans la voiture percutée par Rhoda, la jeune femme va se faire passer pour une employée de ménage et lui proposer de dépoussiérer son univers anéanti par la perte de sa femme et son fils. Symbolique simpliste de celle qui tente de remettre de l'ordre au sens propre comme au figuré dans la vie de celui qu’elle a brisé. C’est ainsi qu’il lui accordera sa confiance et qu’elle aura le sentiment de contribuer à payer sa dette en enjolivant son quotidien.

Cahill a donc une matière première séduisante pour son premier film. On pourra certes lui reprocher un schéma des plus classiques, débutant par le drame et passant par les inévitables phases du mensonge, de la vérité qui éclate et du pardon. Toutefois, on pourra lui reconnaître de l’efficacité avec les peu de moyens dont il disposait, une direction d’acteurs juste et mesurée, ainsi qu’une réussite certaine pour emmener jusqu’à la dernière image le spectateur intrigué par ces destins et cette découverte d’une Terre 2.

Après « Melancholia » et avant « Take Shelter » (sortie en janvier 2012) qui voient à leur manière la fin de notre monde, « Another Earth » propose la possibilité d’un nouveau monde, la possibilité d’un autre destin et d’une autre vie. Rhoda aura bientôt le dur choix entre sa vie avec ses responsabilités et une deuxième chance signifiant la fuite. Les comédiens Brit Marling et William Mapother en tête enchantent dans leur quête respective. Alors tant pis si on ne connaît pas l’origine de cette Terre 2, tant pis si on voit toujours la même face de la planète (celle qu’on a tous dans nos livres de géographie !), l’essentiel n’est pas dans le film de science-fiction, il est ailleurs, dans l’histoire touchante et pleine de réalisme d’une fille qui a toujours voulu explorer l’espace mais gagnera davantage sur Terre.

Mathieu PayanEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire