Parce qu'on en a jamais assez !

AN ENGLISHMAN IN NEW YORK

Un film de Richard Laxton

John Hurt sidérant

Dans les années 80, Quentin Crisp décide de venir vivre à New York. Il devient alors l’icône gay de Manhattan...

Richard Laxton nous retrace la vie de Quentin Crisp, personnage publique, célèbre pour son homosexualité affichée aussi bien en Angleterre, que dès son arrivée à New York dans les années 80. Peu d’effets de surprise, mais quelque coups de théâtre bien amenés, jalonnent le récit. John Hurt est impeccable dans le rôle de Quentin Crisp (personnage qu’il avait déjà interprété auparavant dans « The Naked Civil Servant » en 1975). Sa ressemblance avec le Quentin original est des plus troublante.

On se laisse charmer par ce personnage dont la liberté de penser et d’agir nous laissent tantôt perplexes, tantôt envieux. Mais les personnages secondaires ne sont pas en reste. Jonathan Tucker joue le rôle délicat de Patrick Angus. L’acteur fait preuve d’une grande sensibilité dans l’interprétation, en veillant de ne jamais basculer dans la sensiblerie. Et enfin, on a également plaisir à retrouver Cynthia Nixon dans un tout autre registre que « Sex in the City ».

Anthony REVOIREnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire