Parce qu'on en a jamais assez !

AMOUR ET AMNESIE

Un film de Peter Segal

Dommage que les pitreries de Sandler soient toujours de mise

Henry ( Adam Sandler ) est un dragueur invétéré, séduisant nombre de belles touristes désireuses de tout connaître de Hawaï, où il est soigneur pour animaux dans un parc aquatique. Séduit du premier coup d'œil par Lucy ( Drew Barrymore ), il découvre que celle-ci habite sur l'île, et perd la mémoire chaque nuit…

Les films d'Adam Sandler ne sont pas connus pour leur légèreté ( Waterboy, Bid Daddy ), ni pour la qualité du jeu de leur interprète principal, qui semble abonné aux rôles de demeurés, ou de simplets. Amour et amnésie ne déroge donc pas à la règle, faisant la part belle aux mimiques grotesques d'un pingouin ou d'un morse moustachu, ou aux douteuses pulsions d'un assistant qui pourrait bien être une femme, on ne sait pas trop…

Et pourtant, cette abracadabrante histoire de mémoire instantanée perdue à la suite d'un accident (voir Memento ou Le monde de Némo pour le même principe) finit par séduire et même émouvoir. On croit à la bonne volonté du personnage d'Adam Sandle, visant à séduire chaque jour cette femme qu'il aime (contrairement à ce qu'on pouvait ressentir face au Fanfan français). Mais on croit surtout à tout cet entourage, attentionné et protecteur, dont fait partie un étonnant Sean Astin, en frère bodybuildé. On retiendra en plus, quelques morceaux de musique sympathique, dont celui qui clos avec amertume et espoir le récit.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire