Parce qu'on en a jamais assez !

ALIENS VS PREDATOR : REQUIEM

Dommages collatéraux

Alors que le vaisseau des predators quitte la terre avec à son bord des oeufs d'alien, une créature nouvelle jaillit du corps d'un de leurs congénères et l'astronef s'écrase sur terre dans une forêt, libérant ainsi sa monstrueuse cargaison! Les predators envoient alors l'un des leurs rectifier l'erreur. Mais entre temps, le « predalien » et quelques aliens normaux prennent d'assaut la petite ville d'à côté. Va alors s'engager un terrible combat au milieu duquel les humains vont se retrouver, en charpie le plus souvent...

Cette suite reprend là exactement où le précédent se terminait, c'est-à-dire dans le vaisseau des predators quittant la terre. Alors est-elle meilleure que le premier opus? La réponse est oui. Est-ce un bon film: la réponse est non. Détruit-il une fois de plus les deux mythes: la réponse est oui et non ! Reprenons donc point par point!

Le film est bien meilleur que le premier. Cette fois-ci le scénario va au bout de son concept et nous offre au moins une créature nouvelle, attendue tout au long du premier film: le prédalien, imposant, encore plus machiavélique et d'un design surprenant ! Ses empoignades avec le predator comptent parmi les meilleurs moments du film, même si certaines idées (comme sa façon de se reproduire) posent de nouvelles questions. Et apporte de nouvelles espérances déçues !

Ensuite, à la question concernant l'éventuel bon film, il faut opposer un scénario qui s'arrête au bout de 15 minutes, sans qu'aucune surprise ne vienne faire rebondir le suspens, des personnages absents et caricaturaux et une réalisation simple, sans rythme ni style (pourtant une des marques de fabriques des deux franchises). Le spectateur, une fois de plus, est pris pour un demeuré, car au lieu de multiplier les effets en additionnant ces deux créatures mythiques, la production a simplement réussit à dissoudre ce bestiaire digne de la littérature fantastique anglo-saxonne de la fin du 19ème siècles( Dracula, La créature de Frankestein et autres momie...). Malgré cela le fait de voir les pauvres humains finir en hachis à chacune de leur tentative relève d'un côté jouissif, car ni les femmes enceintes ni les enfants ne sont épargnés !

Enfin pour répondre à la troisième question: que reste-t-il après ce film ? Et bien un alien en fort mauvaise posture, relégué au rang de simple créature vorace et sanguinaire, mais qui n'inspire plus de respect (sauf si on la dilue dans d'autre !) et un predator toujours aussi majestueux qui comme chasseur demeure le plus fort. Filmé sous les meilleurs angles, il a visiblement les faveurs des deux réalisateurs !

Alors pour relancer ces deux franchises, une seule solution, que chacun retourne de son côté, qu'un grand réalisateur, au goût et au style exigeant, reprenne la série des aliens, et qu'un autre visionnaire, diablement efficace retrouve le predator. Enfin c'est plus simple à dire qu'à faire !

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire