Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

ALEX RIDER

Un film de Geoffrey Sax

Le Harry Potter des espions!

Un jeune adolescent voit son oncle disparaître dans d'étranges circonstances. Il apprend très vite que celui-ci était en fait un agent secret travaillant pour le gouvernement anglais. Mais il s'aperçoit aussi que celui-ci l'avait formé à toutes les techniques de combat et de contre-espionnage afin qu'il prenne la relève. Ce qu'il va faire, non sans problèmes…

Ce film est une adaptation, une de plus, de livres pour adolescent, se déroulant dans l'univers des espions et autres mégalomaniaques « james Bondien ». A l'instar d'un Harry Potter, le réalisateur et ses scénaristes transposent les codes du genre dans un monde plus jeune, beaucoup plus jeune, mais à la différence, Alex Rider est un ado plus proche de ceux d'aujourd'hui, par son code vestimentaire, par son style et par ses attaches.

Alors quand on le voit partir dans des aventures pour le moins improbables, cela dénote avec la logique mise en place dans les premières minutes, même si les cascades et autres poursuites semblent tout droit sorties d'un James Bond. Et c'est là que le bas blesse, car à force de vouloir rajeunir le mythe on finit par reprendre ses plus grands poncifs et autres scènes typiques, sans pour autant apporter grand-chose de neuf.

Le film laisse ainsi transparaître de nombreux moments, certes sympathiques, avec une certaine déférence au monde de l'espionnage et à ses méchants caricaturaux, mégalomaniaques et très grimaçants (merci Mickey Rourke!!). Les limites du budget ne permettent pas cependant de donner des scènes aussi grandioses que l'on pourrait l'espérer, mais celles tournées donnent assez de rythme au film.

En fin de compte ce film se laisse voir tranquillement sans aucune retenue , mais sans apporter non plus d'en volée lyrique, seul la fin laisse deviner des suites possibles et des enjeux dramatiques beaucoup plus intéressants!

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire