Parce qu'on en a jamais assez !

ALBERT EST MECHANT

Un film de Hervé Palud

Navrant

Patrick Lechat (Christian Clavier) apprend la mort de son père, écrivain richissime, qu'il n'avait pas vu depuis des années. Celui-ci a légué toute sa fortune à un parfait inconnu (Michel Serrault), qui vit reclus, au beau milieu d'un marais…

Non seulement le scénario, partant d'une histoire basique d'arnaque à l'héritage, n'arrive pas à décoller. Mais les dialogues n'atteignent pas un niveau de méchanceté suffisamment fin ou imposant pour créer l'hilarité souhaitée. Et Serrault, qui semble adorer jouer au vieux grincheux, donne dans l'exagération jusqu'à l'overdose, voire la caricature, notamment lorsqu'il joue de l'accordéon.

Ses grimaces et cabotinages, qui pouvaient donner le change le temps d'une bande annonce, épuisent rapidement le spectateur. Et ceux qui se souviennent de la composition toute en finesse de Tsilla Chelton en Tatie Danielle seront ici fortement déçu par ce pourtant grand acteur. Passons donc notre chemin.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire