Festival de Venise 2019 banniere

L'ADVERSAIRE

Un film de Nicole Garcia

Fais divers captivant

Daniel Auteil est sensé être médecin, travailler à l'O.M.S. à Genève, bien gagner sa vie, et gérer le porte feuille de son père et son bon père. Oui, mais voilà : il ment…

Tiré d'un fait divers célèbre, qui avait déjà inspiré le formidable 'L'emploi du temps' de Laurent Cantet, il y a un an, 'L'adversaire' se tourne plus vers les relations familiales du personnage que vers les rapports de l'homme au travail. Le film en est d'ailleurs quelque peu désincarné, ne livrant aucune explication, aucune interprétation des mensonges, ni des gestes de l'homme.

Brillamment interprété par Daniel Auteuil, froid et calculateur, ce nouveau film de Nicole Garcia ('Le fils préféré', 'Un week-end sur deux') constitue un portrait des plus intimes d'un menteur pathologique ou mythomane. Pour ceux qui en ont déjà croisé dans leur vie, ils reconnaîtront l'énormité et l'incompréhensible inutilité des mensonges vis à vis des proches et l'impossibilité d'aveux, aussi simples et directs soient-ils.

Une réalité transformée donc, au travers d'un récit clinique, dont l'aspect glacial et rassurant est encore renforcé par des décors naturels enneigés connus et la musique aérienne et inquiétante signée Angelo Badalamenti, le compositeur attitré de Lynch.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire