Festival de Venise 2019 banniere

A SCANNER DARKLY

Paranoïa aiguë

En 2013, un policier spécialisé dans les infiltrations se voit contraint d'espionner ses propres amis, dans l'espoir de démanteler des réseaux de trafic de drogue voire de terrorisme...

Présenté à Cannes lors d'une unique séance évènement de la section Un certain regard, "A Scanner Darkly" est une adaptation d'un roman de Philip K Dick ("Substance mort" en français). Entièrement redessiné de manière informatique par-dessus des prises de vues numériques des interprètes, ce film est une vraie réussite esthétique. Difficile à suivre côté scénario, il pâtit cependant de l'intense débit verbal des acteurs, qui même avec les sous-titres reste malaisé à suivre. Traitant de paranoïa, de drogues, d'apparences manipulées, il n'en est pas moins captivant et confus à la fois.

Certains resteront donc totalement hermétiques à ce récit où certains personnages portent d'impressionnantes combinaisons sur lesquelles défilent des images de parties du corps, empêchant leur identification et les faisant ressembler à des patchworks humains. Avec sa grosse distribution (Keanu Reeves, Winona Ryder, Robert Downey Jr...), il développe ainsi, autour d'un trio de personnages coincés à l'image des savants des "X-Files", tous névrosés et très bavards, un ensemble de théories paranoïaques intéressantes et politiquement d'actualité. Une expérience à vivre.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire