Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

À LA DÉCOUVERTE DU MONDE

Avec les voix de

De belles rencontres

Un recueil de 5 courts métrages d’animation tournés vers la rencontre avec les autres et le fait de surmonter ses craintes, et mettant en scène bon nombre d’animaux…

"Un peu perdu", qui ouvre ce recueil, fait la part belle à la peinture de couleurs vives et contrastées. Il conte l'histoire d'une petite chouette tombée du nid, à qui des animaux serviables présentent tout un tas de créatures en pensant qu'il s'agit de sa mère. Décalé et drôle, le film dispose de beaux effets dans les mouvements dans le décor et joue avec délice sur la tendresse et la répétition. Vient ensuite "Fred et Anabel", usant des mêmes techniques mais avec un dessin plus simple. Il met en scène l'amitié entre un chat et une oie, remise en cause par la migration automnale. Un joli film sans paroles.

Troisième film, "L'oiseau et la chenille" s'avère un court aussi charmant que poétique. Il fait se rencontrer un oiseau noir, une chenille et un renard, et convoque quelques petits comportements propres à amuser les enfants (les petits pets discrets mais visibles de la chenille…). "Mr Philodendron et le pommier", avec ses décors peints et personnages au pochoir, raconte l'histoire d'un homme qui attend la pluie, pourchasse un nuage et essaye de se débarrasser d'un moustique. Espiègle, le film remplace les voix par des instruments de musique, le saxophone rendant par exemple parfaitement les ronchonnements d'un homme d'affaires.

Ce programme se conclut par le meilleur des cinq courts métrages, "Les bruits des nuages", un film graphiquement fascinant, s'adressant à la fois aux petits, côté sensations, et aux grands, par le mystère qu'il dégage. Dans une forêt très sombre en aquarelle vivent d'étranges créatures grisâtres dans divers terriers situés dans une clairière. Face à la pénurie des fruits lumineux qui les nourrissent, l'un d'eux, intrépide, va oser s'enfoncer dans la forêt pour trouver la fameuse nourriture. Un petit gout de Petit Poucet pour ce conte à la fois sombre et plein d'espoir. Globalement très différent d'un film à l'autre, au niveau du traitement graphique, le recueil trouve sa cohérence dans ses deux thématiques, la rencontre de l'autre et le voyage. Un récit d'amitiés et de complicité qui ravira petits comme grands.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire