Parce qu'on en a jamais assez !

303

Un film de Hans Weingartner

Un vrai coup de cœur

Qu’est-ce qui est le meilleur pour l’homme : la concurrence ou la coopération ? Dans le camping-car en route pour l’Espagne, Jule et Jan ne cessent de discuter et de se disputer. Jan est étudiant en sciences politiques et il a pris la route pour aller retrouver son père en Espagne. Jule, dont c’est le camping-car, est étudiante en biologie. Elle est enceinte et ne sait pas si elle veut le garder ou non. Elle prend la route pour l’annoncer en face à son copain qui fait sa thèse au Portugal. Sur la route, elle ramasse Jan en stop. C’est le début d’un voyage intérieur et extérieur…

303 film image

D’abord, prendre deux jeunes plutôt beaux, et de préférence célibataires ou presque, les mettre dans un espace réduit, les faire discuter de la vie et de leurs convictions pendant des heures, puis les faire se confronter à l’adversité. Vous obtenez, miracle, une relation très cynégétique et un beau voyage romantique. C’est exactement ce que propose "303", mais il le fait avec une honnêteté, une candeur et une incarnation telle que rien ici n’apparaît comme niais.

Le filmage est facile, la majeure partie des dialogues est tournée en travelling arrière alors que Jule et Jan marchent vers la caméra. Mais la performance et la direction d’acteurs rendent leurs échanges, véritables et permanents débats d’idées, crédibles. Ces jeunes pourraient exister. Ils connaissent peut-être un peu beaucoup de chose, sur un peu beaucoup de sujets et ils en parlent un peu trop bien, avec toujours les bons mots et la bonne répartie, mais ça marche, ça prend, l’émotion est là, palpable. Et quand ils se regardent, quand le silence se fait, la force du non-dit est aussi présente.

"303"est un film de petit malin, car bien qu’il soit très dialogué et très écrit, les débats qui semblent d’abord très théoriques se retrouvent très souvent en pratique, plus tard dans le film, comme le jeu sur les baisers, ou sur l’odeur de t-shirts. Hors de toute morale et de toute moralisation, ces jeunes posent des thèses et s’affrontent dans le respect, leur différence les nourrit. Et la fin du film vient intelligemment tout mettre en balance, posant peut-être la question suivante : que valent toutes les théories face à la vie ? Face à l’instant ? Face à cette histoire qui est en train de naître ?

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire