Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

3 DIAS

Apocalypse

La collision inévitable entre un astéroïde et la terre est officialisée par les autorités pour dans environ 82 heures. Le temps peut-être pour un condamné de revenir tuer celui qui l'avait dénoncé ou ses éventuels descendants. Lorsque la confirmation des émeutes arrive, le frère de ce dernier part à la campagne avec sa mère, pour jouer les défenseurs d'un oncle absent et de ses enfants...

L'Espagne n'en finit pas de nous faire peur. Après la flopée de prix reçus à Gérardmer en 2008 (« REC », « L'orphelinat ») et la présentation de suspenses efficaces tels « Eskalofrio » au Festival de Berlin 2008, voici que débarque un nouveau thriller fantastique aux relents de fin du monde. La bonne idée, que certains mettront sur le compte du manque de moyens, mais qui évite bien des surenchères, est de situer le drame à un niveau familial, ancrant ainsi l'action dans un réalisme plausible, loin d'effets spéciaux ronflants.

Ici, ce sont les couleurs désaturées, alliées à une poussière envahissante, qui créent une ambiance ultra lumineuse, et viennent ajouter à l'angoisse générée par l'arrivée dans une campagne andalouse des plus désertiques, d'un prétendu ami de l'oncle, dont on doute forcément des bonnes intentions. Si le scénario ne se départit pas de quelques incohérences sur la fin, on se réjouira de dérapages sexués et d'une jolie critique de la religion qui plonge ses disciples dans la prière et donc à la fois l'ingratitude et l'inaction.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire