Parce qu'on en a jamais assez !

ARTICLES

Cannes 2018

cannes 2018 - Selection Hors Competition

71e Festival International du film de Cannes
Festival de Cannes 2018
du mardi 08 mai au samedi 19 mai 2018
Cannes – France

Le hors compétition de cette édition 2018 ne comporte finalement que 4 films, auxquels viennent s’ajouter 4 séances de minuit. Les deux événements principaux seront bien entendu la venue, une semaine avant sa sortie mondiale, du second spin-off de Star Wars, après l’excellent "Rogue One", "Solo : A Star Wars Story", et la présentation en clôture (si les procédures en cours ne l’empêchent pas) de "L’homme qui tua Don Quichotte", le film serpent de mer de Terry Gilliam. "Le grand bain" de Gilles Lellouche devrait forcément créer l’événement avec son énorme casting de stars françaises, tandis que le retour de Lars Von Trier s’annonce intense, à en juger par le teaser de "The house that Jack built" montrant le visage ensanglanté de Matt Dillon.

Les séances de minuit comporteront l’intrigant "Arctic", avec Mads Mikelsen, dont on a pu voir quelques images engageantes au Show Web de printemps, un documentaire sur "Whitney Houston" par l’auteur du "Dernier roi d’Écosse", une nouvelle adaptation de "Fahrenheit 451" par l’auteur de "99 homes", et enfin l’éternel polar coréen de rigueur.

Films hors compétition :

LE GRAND BAIN
de Gilles Lellouche
avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Marina Foïs, Philippe Katerine, Jean-Hugues Anglade, Virginie Efira, Félix Moati, Laïla Bekhti, Alban Ivanov, Johanthan Zaccaï, Mélanie Doutey...

Prévu pour une sortie le 24 octobre 2018, "Le grand bain" de Gilles Lellouche, dont c'est le troisème film de réalisateur après les comédies "Narco" avec Guillaume Canet et "Les infidèles" dans lequel il se donnait le rôle principal aux côtés de son complice Jean Dujardin, est certainement l'un des films français les plus attendus de l'année. D'abord à cause de son casting 4 étoiles tricolore, ensuite par son idée de départ (redonner un sens à la vie de plusieurs personnages masculins en les faisant s'entraîner à la natation synchronisée), propre à générer une belle comédie d'où l'émotion ne devrait pas être absente.

Film de clôture
THE MAN WHO KILLED DON QUIXOTE
de Terry Gilliam
avec Jonathan Pryce, Adam Driver, Olga Kurylenko, Stellan Skarsgård, Joana Ribeiro, Óscar Jaenada, Jordi Mollà, Sergi López, Rossy de Palma...

Forcément le projet le plus attendu de cette 71e édition du Festival de Cannes, le Don Quichotte de Terry Gilliam, projet apparemment maudit entre tous, qui aura mis près de 25 ans à voir le jour, entre tournage catastrophe (inondations, acteurs incapable de remonter à cheval…) et donné lieu à un passionnant documentaire de cinéphile ("Lost in la Mancha"), devrait enfin être montré à Cannes, en clôture, le même jour que sa sortie en salle. Ceci si le référé intenté par le producteur Paolo Branco n’aboutit pas.

Terry Gilliam est en tous cas un habitué de Cannes, où l’on a pu découvrir par le passé en compétition aussi bien sa comédie à sketchs "Monty Python : la vie de Brian" en 1983, son délire psyqué "Las Vegas Parano" en 1998, que l’extravagant "L'imaginarium du Docteur Parnassus" en 2009. L’auteur des cultissimes "Brazil", "Fisher king" et "L'armée des douze singes" semblent avoir encore des choses à raconter et on piétine forcément d'impatience.

Un film promis comme surréaliste, mettant en scène un réalisateur cynique ayant mis en scène autrefois un film adapté de Cervantes, mais ayant marqué tout un village espagnol.

Voir la bande annonce de « L’homme qui tua Don Quichotte » :

THE HOUSE THAT JACK BUILT
de Lars Von Trier
avec Matt Dillon, Bruno Ganz, Uma Thurman, Siobhan Fallon, Sofie Gråbøl, Riley Keough, Jeremy Davies...

Persona non grata au festival depuis ses propos sur Hitler et sur Israël lors de sa dernière conférence de presse sur la Croisette, le Danois Lars Von Trier revient enfin à Cannes, forcément hors compétition, avec un film sur un tueur en série, dont le très court teaser fait froid dans le dos. Une sorte d’introspection alors que celui-ci prend de plus en plus de risques, que le synopsis laisse présager comme à mi-chemin entre faux-documentaire et fiction. On se réjouit donc de retrouver celui qui doit beaucoup à Cannes, puisque sur les 9 films qu'il aura eu compétition, 5 auront reçu des prix : "The element of crime" prix de la CST en 1984, "Europa" prix du jury et prix de la CST en 1991, "Breaking the waves" Grand prix en 1996, "Dancer in the dark" palme d'or en 2000 et "Melancholia", prix d'interprétation féminine pour Kirsten Dunst en 2011.

Voir le teaser de « The house that Jack built » :

SOLO : A STAR WARS STORY
de Ron Howard
avec Alden Ehrenreich, Emilia Clarke, Donald Glover, Woody Harrelson, Paul Bettany, Joonas Suotamo, Phoebe Waller-Bridge, Thandie Newton, Clint Howard, Richard Dixon...

Deuxième spin-off de l’univers Star Wars après l’excellent "Rogue One", voici que "Solo : A star wars story" tentera de renouveler l’exploit en nous embarquant à bord du Faucon Millenium aux côté de Han Solo, introduisant ainsi ses comparses Chewbacca et Lando Calrissian. De quoi fantasmer pour les fans, et créer l’événement, puisque le film présenté à Cannes 5 jours avant sa sortie le 23 mai en France, et donc une semaine avant sa sortie US le 25 mai. Avec Ron Howard aux commandes, le plaisir devrait être intact.

Voir la bande annonce de « Solo : a star wars story » :

Séances de Minuit :

ARCTIC
de Joe Penna
avec Mads Mikkelsen, Maria Thelma Smáradóttir...

On avait découvert avec étonnement quelques images de "Arctic", lors du showeb de printemps. Et on est très curieux de voir le film en entier en séance de minuit, Mads Mikelsen étant mis à rude épreuve, luttant pour sa survie autour d'une carcasse d'avion, mais contraint à entreprendre une périlleuse expédition pour survivre. Assurément dépaysante, cette aventure devrait sans nul doute rafraîchir les festivaliers.

FAHRENHEIT 451
de Ramin Bahrani
avec Michael B. Jordan, Michael Shannon, Sofia Boutella, Martin Donovan, Laura Harrier...

Histoire d’un homme chargé de brûler des livres dans un monde où ceux-ci sont interdits, décidant de garder secrètement l’un d’entre eux et prenant ainsi un énorme risque, il s’agit là d’une nouvelle adaptation du roman de Ray Bradbury après le film éponyme de François Truffaut de 1966 avec Julie Christie et Oskar Werner. Production HBO, il sera diffusé directement sur la chaîne début juin prochain. Notons que le réalisateur, Ramin Bahrani est l’auteur de l’impressionnant

Voir la bande annonce de « Farhenheit 451 » (vonst) :

GONGJAK
(The Spy Gone North)
de Yoon Jong-Bing
avec Jung-Min Hwang, Sung-min Lee, Ji-hoon Ju...

Une histoire qui s’annonce passionnante, située en 1993, concernant l’infiltration d’un groupe de dignitaires de Pyongyang par un ancien officier, engagé par les services secrets. Manipulations, tractations politiques, danger omniprésent, on piaffe d’impatience à l’idée de découvrir le désormais traditionnel film coréen de minuit. Ceci même si le contexte de rapprochement entre les deux Corées rend le pitch un peu plus lointain. Par l’auteur, méconnu chez nous de "Kundo", "Nameless Gangster", "A quiet dream" et "The unforgiven" (présenté à Un certain regard en 2006).

Voir la bande annonce de « The spy gone north » (vost anglais) :

WHITNEY
documentaire
de Kevin Macdonald

Réalisateur éclectique, aussi bien de films policiers, comme "Jeux de pouvoir" (2009), de film politique, tels "Le dernier roi d'Ecosse" (2007), de fantasy historique plutôt violente comme "L'aigle de la neuvième légion" (2011), ou récemment d'une chronique de jeunesse mâtinée d'anticipation, à la manière de "How I live know (Maintenant c'est ma vie)" (2014), Kevin Mac Donald propesera en séance dé minuit un documentaire sur la chanteuse Whitney Houston.

Déjà réalisateur d'un doc musical sur le chantre du reggae Bob "Marley" (2012), il devrait créer l'événement avec un portrait de celle qui détient le record du plus grand nombre de numéros 1 consécutifs, espérant dévoiler, derrière records et gloire, rumeurs et les scandales, la vraie Whitney. Sortie en salles le 26 septembre 2018.*

Voir la bande annonce de « Whitney » (vonst) :

Pour plus de renseignements :
71e Festival International du film de Cannes
Festival de Cannes 2018
du 08 au 19 mai 2018
Site officiel : http://www.festival-cannes.com

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur