Parce qu'on en a jamais assez !

ARTICLES

Cannes 2014 - Rumeurs et pronostics pour une sélection

Alors que la sélection officielle sera annoncée lors de la conférence de presse du jeudi 17 avril, veille des vacances scolaires parisiennes, il faudra encore attendre un mois avant de se rendre sur la Côte d'Azur, pour suivre la 67e édition du Festival de Cannes. Pendant douze jours, dont le dernier coïncidera avec les élections européennes, et a donc contraint les organisateurs à annoncer le palmarès le samedi 24 mai, du 14 au 25 mai prochain, des milliers de festivaliers et près de 3500 journalistes arpenteront la Croisette et les salles du Festival pour dénicher des petits bijoux cinématographiques. Alors, à quelques jours de la révélation des membres du Jury présidé par Jane Campion (« La Leçon de Piano ») et des films participants, qu’en est-il des rumeurs et des pronostics ? Abus de ciné fait le point de ce que pourrait être l'édition 2014 du plus grand festival de cinéma au monde.

Participation assurée

Les seuls candidats à faire partie du voyage de manière certaine sont pour l'instant les deux films d'ouverture annoncés par le Festival lui-même. Il y a tout d'abord, en Hors compétition, le « Grace de Monaco » d'Olivier Dahan (« La Môme »), qui permettra à Nicole Kidman d'ouvrir le bal dans l'Auditorium Lumière. Le second ouvrira lui les festivités le lendemain, du côté d'Un certain regard. Il s'agit de « Party girl », un premier film signé Marie Amchouleki, Claire Burger et Samuel Theis, trio de réalisateurs venus de la Femis, avec en vedette Angélique, une entraîneuse de soixante ans, qui accepte d'épouser son client « régulier ».

On y croit dur comme fer !

En croisant les informations distillées par les distributeurs, au travers notamment du calendrier des sorties, et celles recueillis par nos confrères (Télérama, Filmdeculte, FranceTV...), il est possible de cibler quelques films qui devraient sans faute se retrouver sur la Croisette.

Parmi eux, on notera la présence du nouveau film des frères Dardenne, dont la sortie est annoncée pendant le Festival, autour du 21 mai. Intitulé « Deux Jours, une nuit », il met en scène Marion Cotillard dans le rôle d'une femme qui pourrait garder son emploi, à condition que ses collègues acceptent de renoncer à leur prime. Dans les mêmes eaux, on devrait découvrir le dernier David Cronenberg, « Maps to the Stars » avec Robert Pattinson et Julianne Moore, ou encore « Bird People » de Pascale Ferran avec Anaïs Demoustier, qui serait enfin terminé, et « La Chambre bleue », de Mathieu Amalric, d'après un roman de Georges Simenon. Enfin, devrait également sortir sur les écrans en même temps, « The Homesman » signé Tommy Lee Jones, avec l'acteur lui-même, Meryl Streep, Hilary Swank, et Hailee Steinfeld. Le film est coproduit par Luc Besson et il s'agirait d'un western contant le transport de trois femmes jugées folles, du Nebraska à l'Iowa.

Pour ce qui est des films qui sortiront plus tard dans l'année, on notera début juillet le nouveau Ken Loach (récemment honoré à Berlin), « Jimmy's Hall », traitant comme « Le vent se lève » de la question irlandaise, et qui est annoncé comme son « dernier film de fiction ». Sort également à ce moment là « Clouds of Sil Maria » avec Juliette Binoche, dernier film de l'habitué Olivier Assayas, avec également Mia Wasikowska. Repoussé en octobre pour sa sortie en salles, le nouveau Bertrand Bonnello, nouvelle adaptation de la vie de « Saint Laurent », avec Gaspard Ulliel en tête d'affiche, devrait être des prétendants, mais on le verrait bien du côté de la Quinzaine des réalisateurs. Il faut dire que si la sortie salle est décalée, une sortie d'un coffret DVD de l'intégrale du réalisateur est maintenue pour le mois de mai. De quoi démultiplier le buzz depuis la Croisette. Ulliel sera accompagné de Jérémie Renier, Léa Seydoux, Louis Garrel, Amira Casar et Willem Dafoe.

Parmi les films à plus fort potentiel, et qui pointent leur nez autour des dates du festival, « X-Men : Days of Future Past » ferait une montée des marche d’anthologie pour une présentation hors-compétition. Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence et Halle Berry devraient ainsi fouler le tapis rouge. Autre idole des jeunes, Ryan Reynolds devrait lui aussi gravir les escaliers pour « The Captive » du Canadien Atom Egoyan, alors même que son dernier film, présenté à Toronto en septembre dernier, est toujours inédit en salles. Sortant juste après le festival et entouré d'une rumeur très positive, le « Maléfique » de Disney, avec Angelina Jolie, nouvelle adaptation de « La Belle au bois dormant », ferait quant à lui un beau film de clôture. Enfin, parmi les projets les plus attendus, on ne voit pas comment Nuri Bilge Ceylan (« Sommeil d'hiver »), ou Roy Andersson (« A Pigeon Sat on a Branch Reflecting on Existence ») pourraient passer à côté d'une sélection en compétition.

On en a l'eau à la bouche

Forcément les auteurs connus seront une nouvelle fois légion, et créent déjà, avant même l'annonce de leur sélection, une excitation bien légitime des glandes oculaires (voire salivaires).

Il en va ainsi de « Queen and Country » de John Boorman avec David Thewlis, suite officiel de « Hope and Glory », dont on se souvient du « Rangoon » qui avait révélé Patrica Arquette et qui n'est pas venu à Cannes depuis « Le Général ». Mike Leigh, palmé pour « Secrets et Mensonges », devrait retrouver le chemin de la Croisette, avec « Mr Turner », bio du peintre interprétée par Timothy Spall. Quant au jeune Xavier Dolan, après avoir fait une incartade l'an dernier en présentant l'excellent « Tom à la ferme » du côté de Venise, il pourrait revenir à Cannes avec « Mommy » et son actrice fétiche, Anne Dorval, qui y tient le rôle d'une mère qui se voit confier la garde d'un enfant difficile, sorti de différentes institutions.

« Eden » de Mia Hansen-Love, sur l’apparition de la french-touch électronique dans la musique des années 90, fait figure de possible entrée dans la compétition, avec au casting Félix de Givry, Pauline Etienne, Vincent Macaigne et Greta Gerwig. Michel Hazanavicius, après le succès phénoménal de « The Artist », pourrait offrir à Cannes la primeur de « The Search », avec Bérénice Bejo et Annette Bening, un mélo sur fond de guerre en Tchétchénie. Quant à Xavier Beauvois, c'est une comédie sur les braqueurs qui volèrent le cercueil de Charlie Chaplin, « La Rançon de la gloire », qui pourrait lui valoir son retour après « Des hommes et des dieux ».

Côté américain, nombreux sont les médias qui voient la présence de « Foxcatcher », de Bennett Miller (réalisateur du « Stratège »), narrant l'histoire vraie des frères Schultz, lutteurs et médaillés olympiques à Los Angeles, dont l'un fut assassiné. Il faut dire que le casting, composé de Channing Tatum et Mark Ruffalo en lutteurs, et Steve Carrell en milliardaire schizo, promet une belle confrontation et un beau tapis rouge. De même, la présentation du côté d'Un certain regard, de « How to Catch a Monster », première réalisation de Ryan Gosling, ferait un bel événement, avec Saoirse Ronan et Barbara Steele. Woody Allen, lui, devrait pointer son nez hors compétition, avec « Magic in the Moonlight », tourné sur la Côte d'Azur à l'été 2013, avec Emma Stone, Colin Firth et Marcia Gay Harden.

Parmi les sujets chauds, on verrait bien une présentation hors compétition de « Paradise Lost » d’Andreo Di Stefano, avec Benicio Del Toro en Pablo Escobar, mais aussi et surtout le « Welcome to New York », dont la bande annonce est déjà diffusée et qui aborde l'affaire DSK, avec Gérard Depardieu en vedette, et Jacqueline Bisset en Anne Sinclair. Sulfureux aussi, « Animal Rescue » ou « The Drop » (titre différent selon les sources), du Belge Michael R. Roskam, révélé avec le fameux « Bullhead », pourrait bien l'être. Thriller écrit par Dennis Lehan, auteur de « Mystic River », il met en scène Noomi Rapace, Tom Hardy et James Gandolfini.

En vrac d'autres sérieux prétendants :
- « Jersey Boys » de Clint Eastwood sur l’ascension du groupe mythique « The Four Seasons »,
- « The Smell of Us » de Larry Clark, sur un groupe de skateurs parisiens,
- « Vice caché » de Paul Thomas Anderson (« There Will Be Blood ») avec Joaquin Phoenix, Benicio Del Toro et Reese Witherspoon,
- le nouveau film de Lisandro Alonso avec Viggo Mortensen côté Quinzaine des réalisateurs, si la post-production est terminée
- « Body Art », adaptation de Don de Lillo par Luca Guadagnino (« Amore ») avec Sigourney Weaver, Denis Lavant, David Cronenberg et Isabelle Huppert
- « Suite française », adaptation par Saul Dibb du livre d’Irène Nemirovsky, avec Michelle Williams et Kristin Scott-Thomas,
- « Louder than Bombs » de Joachim Trier (« Oslo 31 août »), qui dirige Isabelle Huppert
- « Blonde » d’Andrew Dominik avec Naomi Watts en Marilyn façon Joyce Carol Oates

Ça se complique

Si certains envisagent « Dragons 2 » de Dean Deblois, comme le grand film d'animation de l'édition 2014, il se peut qu'il se fasse voler la vedette par le nouveau Idao Takahata, « Le Conte de la princesse Kaguya » ou encore par le visiblement formidable et poétique « Song of the Sea » de Tomm Moore, réalisateur de « Brendan et le Secret de Kells », dont on a pu voir de nouvelles images au dernier Cartoon Movie, et qui devrait être fini à temps (même si on verrait plus ce dernier à la Quinzaine des réalisateurs).

Fini ou pas fini ? Nombreux sont les films dont le potentiel visionnement par les sélectionneurs cannois dépend encore de leur possibilité d'être terminé à temps pour une présentation sous le soleil de la Côte d'Azur. En voici une petite liste, forcément non exhaustive, et plutôt guidée par nos envies :
- « Loin de la foule déchaînée », de Thomas Vinterberg, d'après Thomas Hardy,
- « Knight of Cups », nouveau Terrence Malick avec Christian Bale et Natalie Portman,
- « A Igreja do Diabo » de Manoel de Oliveira,
- « The Lobster » de Yorgos Lanthimos,
- « Il est difficile d’être un dieu » film posthume de Alexei Guerman Jr,
- « Phoenix » de Christian Petzold (« Barbara »),
- « The Rover » de David Michod
- « Leviathan » de Andrei Zviaguintsev
- « Mademoiselle Julie » de Liv Ulman,
- « The charming rose » de Eric Kho,
- « Le Chagrin des oiseaux » Abdherramane Sissako,
- « Still the water » (ou titré « 2 ways ») de Naomi Kawase,
- « On the milky road » d'Emir Kusturica,
- « Jane got a gun » de Gavin O'Connor (repris après le départ de Lynn Ramsay),
- « The Duke of Burgundy » de Peter Strickland (produit par Ben Wheatley),
- « The Look of Silence » de Joshua Oppenheimer, suite de « The Act of killing »,
- « The Salt of the Earth » de Wim Wenders sur Sebastiao Salgado,
- « Ainsi va Le Monde » d'Yves Jeuland, sur le service politique du quotidien Le Monde.
- « Cemetery of Kings » de Apichatpong Weerasethakul

Les films français en embuscade
Enfin, pour les films français ou francophones, plus de 70% d'entre eux ne se retrouveront pas à Cannes, les films nationaux ne pouvant squatter les différentes sections. Voici une rapide revue des principaux prétendants, dont certains seront forcément déçus :
- « Les Métamorphoses » de Christophe Honoré,
- « Retour à Ithaque » de Laurent Cantet,
- « Bande de filles » de Céline Sciamma,
- « Faire l'amour » de Djinn Carrénard (« Donoma »),
- « Geronimo » de Tony Gatlif,
- « Deux nuits » (aussi connu sous le titre « Le Règne de la beauté ») de Denis Arcand avec Mélanie Thierry, sur une brève histoire d'amour,
- « Maestro » de Léa Fazer (récit du dernier tournage d'Eric Rohmer),
- « Exit » de Carole Laure,

Informations

Out de Cannes ?

Il y a enfin des habitués qui ne devraient pas se retrouver sur la Croisette cette année, préférant présenter leur film ailleurs, ou victimes de la stratégie de leur distributeur, gardant le film précieusement, en vue de la course aux prix de fin d'année.

Il semble en être ainsi de nouveau André Téchiné, « L'Homme que l'on aimait trop », et du prochain Benoit Jacquot, « Trois coeurs » que de nombreux médias disent refuser une exposition à Cannes. Cela dit, pour tous les deux, une invitation moins exposée du côté de la Quinzaine des réalisateurs pourrait faire l'affaire. Récemment on a vu aussi des rumeurs apparaître sur la défection de l'auteur allemand Fatih Akin, avec « The Cut », ou sur le « Macbeth » de l’Australien Justin Kurzel (« Les Crimes de Snowtown ») avec Michael Fassbender et Natalie Portman.

Il se murmure aussi que la Fox refuserait la participation du Alejandro Gonzalez Iñarritu, « Birdman », une comédie avec Michael Keaton, entouré de Naomi Watts, Edward Norton et Emma Stone.

Réponses pour le programme de la compétition le 17 avril prochain, de la sélection de la Semaine de la Critique le lundi 21 avril, tandis que celle de la Quinzaine des réalisateurs sera révélée en dernier le mardi 22 avril.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur