bannière
affiche film

© HBO documentary films

ETHEL


un film de Rory Kennedy

avec : Ethel Kennedy…

Portrait d’Ethel Kennedy, belle sœur de John F. Kennedy, qui revient sur sa vie avec et sans son époux Robert Kennedy assassiné alors qu’elle venait de mettre au monde leur 11e enfant, Rory, la réalisatrice de ce documentaire…


2
Photo film

Portrait de celle qui ne fut jamais Première dame des États-Unis

Présenté dans la section les Docs de l’oncle Sam du festival du film américain de Deauville 2012, « Ethel » s’est finalement imposé comme une évidence. Car ce documentaire, qui traite de l’histoire de la famille la plus célèbre des États-Unis et qui invite le spectateur à vivre de l’intérieur les événements que les Kennedy ont affronté dans les années 50 et 60, représente une véritable invitation au cœur de l’Histoire américaine.

Rory Kennedy aligne donc toute sa « petite » famille, à savoir ses 8 frères et sœurs (2 sont décédés aujourd’hui) et Ethel la mère, en première ligne, pour raconter ce clan et les coulisses de l’ascension du défunt Robert Kennedy vers les plus hautes fonctions à la tête « des » États. Un moyen également pour Rory, la benjamine des 11 enfants du couple et réalisatrice de ce docu, d’en apprendre plus sur ce père qu’elle n’a jamais connu (elle est née 6 mois après son assassinat).

Alors, on s’amuse de les voir prendre la parole et revenir sur une enfance heureuse, avec leurs 19 chiens, leur otarie, les trois chevaux malades qu’Ethel a libérés mais qui lui ont causé des démêlés avec la justice… On apprécie bien plus encore les dessous des campagnes sénatoriales et présidentielles, en passant par les événements plus sombres qu’ils ont eu à traverser comme les périodes agitées de la ségrégation et du mouvement des droits civiques, de la guerre au Viêtnam et de la crise des missiles à Cuba…

Et derrière tous ces épisodes, Ethel, une femme forte, droite, toujours aux côtés de son mari et prête à se plier aux moindres de ses exigences pour lui permettre d’arriver à ses fins. Une femme fragilisée le 6 juin 1968, un jour de tragédie : l’assassinat de Robert, 5 ans après celui de John. L’homme de 42 ans est stoppé net dans sa campagne présidentielle qui aurait pu le propulser aux plus hautes fonctions et conduire Ethel à devenir Première dame des États-Unis. Une épreuve dans la vie de cette épouse, de cette mère qui ne changera jamais de cap et ne tournera jamais le dos aux valeurs qu’elle a toujours inculquées à ses enfants et ses petits-enfants : celles de la justice, du travail et de la lutte pour ses idées et son pays.

Aussi, si vous aimez les récits qui mêlent romanesque et destin intimement lié à l’Histoire d’un pays, et si vous vous intéressez à la lignée des Kennedy, ce documentaire est pour vous ! « Ethel » : un beau portrait de famille, réalisé « en interne », comme un film de famille, et dont on regrettera forcément le style hagiographique du portrait de Robert Kennedy qui ne revient notamment pas sur ses présumées maîtresses (dont les icônes Marilyn Monroe et Jackie Kennedy).

Donnez votre avis (0)

Partager cet article sur Facebook Twitter