Festival de Venise 2023 Bannière

NEWS

Festival

Festival de Venise 2023 : "La Théorie du Tout", surprenante histoire d’amour au delà des dimensions

6 septembre 2023
Festival de Venise 2023 impression 08
© DR, Fourni par la Biennale de Venise

Compétition
LA THÉORIE DU TOUT
(Die Theorie Von Allem)
The Theory of Everything
de Timm Kröger
avec Jan Bülow, Olivia Ross, Hanns Zischler, Gottfried Breitfuss, David Bennent, Philippe Graber...

Notre première impression sur le film :

C’est enfin la première grosse surprise de cette édition 2023. Un film allemand en noir et blanc, à la fois film d’aventure, film fantastique et romance hors normes, qui vous marque autant par ses qualités esthétiques que par l’imaginaire qu’il charrie. Après une scène d’ouverture située dans les années 70, dans laquelle un écrivain se retrouve moqué par un animateur télé, alors qu’il vient présenter son livre sur l’existence de mondes parallèles. Un livre que son éditeur présente comme un roman, mais que celui-ci s’acharne à décrire comme une part réelle de sa vie. La suite du film nous renvoie alors douze ans plus tôt, au début des années 60, alors qu’il préparait sa thèse et se rendait en train avec son tuteur à un important colloque dans les Alpes suisses. Croisant à bord un autre chercheur, passablement porté sur la boisson, qui donnera rapidement plus de crédit à ses recherches, remises en cause par son maître de thèse, il va trouver là de quoi nourrir sa théorie.

Nous emmenant dans les entrailles d’une montagne où se passent des phénomènes étranges, le scénario se double d’une quête amoureuse, alors que l’homme croise une femme, d’abord dans une église, puis dans un salon de l’hôtel, comprenant par la suite qu’il ne s’agit pas forcément de la même personne. Disparitions mystérieuses, cadavres au crâne partiellement réduit en miette, versions multiples de certains personnages, cette étrange approche d’un multiverse (thème donnant décidément naissance à nombre de curiosités ces temps-ci, comme les films d’animation de la saga "Spider-Man : Across The Spider-Verse", ou l’Oscarisé "Everything Everywhere all at once") est à la fois troublant et visuellement saisissant. S’inspirant de l’expressionnisme allemand, mais aussi influencé par certains films de science-fiction des années 50, l’imagerie a tout pour convaincre les spectateurs désireux d’évasion et les passionnés de scénarios étranges.

Voir la bande annonce du film "The Theory of Everything" (vonst) :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :