Parce qu'on en a jamais assez !

SEOUL STATION

Un film de Sang-Ho Yeon

Un film de zombie au surprenant final

Séoul, Corée du Sud. Dans la rue, un vieil homme qui semble blessé, titube. Personne ne lui vient en aide. Parmi les SDF, au refuge, des tensions s'installent. Un joueur en réseau, précaire, demande à sa petite amie de se prostituer. Bientôt les premiers cadavres apparaissent...

Sortie directe en VOD le 6 décembre 2016

Sans surprendre réellement dans ses rouages, puisqu'il suit la trame classique d'un film de zombie (découverte progressive, incrédulité, fuite, répression, propagation...), ce film coréen présenté en compétition au Festival d'Annecy 2016 tient ses promesses en termes de suspense et de tension. Dans une animation traditionnelle qui manque un tout petit peu de fluidité dans les scènes de foule ou de poursuite, nous avons ainsi droit à quelques morceaux de bravoure propres à susciter des palpitations. La scène dans le couloir du métro est d'ailleurs un modèle de montée en tension, usant d'abord des bruits, puis d'une annonce alarmante, avant que la perception visuelle de gens qui courent ne vienne confirmer l'ampleur de ce qui se passe.

Efficace, "Seoul Station" met en parallèle deux situations, avec d'un côté un père coincé sur un toit avec le petit ami de sa fille, et de l'autre la fille et un SDF enfermés dans une cellule de prison. Utilisant à merveille l'exiguïté de certains lieux, traitant en sous-face des questions d'individualisme galopant (on tue ici « l'autre », sans hésiter...) et de rejet des SDF par la société, le film utilise les rouages usuels du survival, où certains sont éliminés pour des raisons souvent absurdes (un ventre trop gros...) provoquant le sourire repus du spectateur.

Si certains échappatoires ne sont pas des plus crédibles, il n'en reste pas moins que le film installe un certain stress et que le drôle d'humour (elle veut rentrer chez elle, et lui aussi, mais étant SDF il n'a pas de chez lui !) fait plutôt mouche. Ajoutons que le scénario réserve une surprise finale qu'on ne voit clairement pas venir et l'on espère que vous aurez envie de découvrir ce film d'animation zombie. Réalisé par l'auteur de "The King of Pigs" (déjà en animation) et surtout "Dernier train pour Busan", film de zombies live, dont l'action peut être vue comme la suite de celui-ci, ce dessin animé est une vraie réussite.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire