Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

Jafar Panahi

Réalisateur - Interprète - Scénariste

Né le 11 juillet 1960 à Mianeh en Iran, Jafar Panahi est le fils d’un peintre en bâtiment et a passé son enfance dans les quartiers pauvre de Téhéran.

Après des études au Collège de Cinéma et de Télévision, il a rapidement mit son talent au service de son pays en réalisant plusieurs courts et moyens métrages pour la télévision. En 1992, il met en scène le téléfilm "L'Ami", puis est engagé comme assistant d'Abbas Kiarostami sur le tournage de "Au travers des oliviers".

En 1995, il réalise son premier long-métrage "Le Ballon blanc" qui remporte la Caméra d'or à Cannes la même année. Il tourne ensuite "Le Miroir", qui remporte le Léopard d'or au Festival de Locarno 1997. Trois ans plus tard, le réalisateur tourne "Le Cercle", un film sur les inégalités et l'absence de liberté dans la société iranienne qui lui vaudra la censure de la part du gouvernement iranien, mais qui lui permettra de décrocher le Lion d'or à Venise.

En 2003, Jafar Panahi met en scène le film "Sang et Or" puis enchaîne avec "Hors jeu", dans lequel des femmes tentent d'assister à un match en dépit de leur interdiction de stade. Souvent primées dans les grands festivals internationaux, les films de Jafar Panahi sont loin de faire l’unanimité en Iran. Ses œuvres sont aujourd'hui interdites dans son propre pays, mais elles sont distribuées clandestinement sous forme de DVD.

En juin 2009, il participe à de nombreuses manifestations suite à la victoire controversée d'Ahmadinejad. En représailles, le pouvoir islamique lui interdit de se rendre au festival de Berlin alors qu'il est l'invité d'honneur.

En 2010, le cinéaste, accusé de propagande contre la République islamiste, est incarcéré. Alors qu’il est invité à faire partie du jury officiel à Cannes, il est retenu par les autorités iraniennes à la prison d'Evin. Une chaise vide à son nom sera d’ailleurs installée symboliquement à côté du jury tout au long du festival. Après avoir été placé en liberté surveillée le temps d’attendre un verdict, Jafar Panahi réalise avec l'aide du cinéaste Mojtaba Mirtahmasb ce qui sera son dernier long-métrage : "Ceci n’est pas un film".

En décembre 2010, le réalisateur est condamné à six ans de prison. Il lui est interdit de réaliser de nouveaux films et même de quitter l’Iran pendant vingt ans… Aujourd’hui retenu, il n’en reste pas moins un modèle pour les jeunes Iraniens et inspire toute une nouvelle génération de cinéastes.

Le saviez-vous ?

Forcé de tourner ses films en secret, Jafar Panahi a inventé la technique de la « double équipe de tournage ». La première équipe est un leurre qui prend, en cas de danger, la place de la deuxième équipe qui, elle, tourne réellement en secret.

Filmographie :

1992 : L’Ami (téléfilm)
1995 : Le Ballon blanc
1997 : Le Miroir
2000 : Le Cercle
2003 : Sang et Or
2006 : Hors jeu
2011 : Ceci n'est pas un film

Coralie Agnimel Envoyer un message au rédacteur

SA FILMOGRAPHIE SUR ABUS DE CINE

A RÉALISÉ
A JOUÉ DANS