Banniere Festival d'Annecy 2024

NEWS

Festival

Festival de Venise 2023 : parcours de migrants devenu initiatique avec l'émouvant "Moi, Capitaine"

8 septembre 2023
Festival de Venise 2023 impression 15
© Greta De Lazzaris, Fourni par la Biennale de Venise

Compétition
MOI, CAPITAINE
(Io Capitano)
de Matteo Garrone
avec Seydou Sarr, Moustapha Fall, Bamar Kane...

Notre première impression sur le film :

C’est un film totalement différent de "Green Border", en noir et blanc et n’explorant en détail aucun personnage, présenté la veille également en compétition, que l’italien Matteo Garrone ("Gomorra", "Tale of Tales") a choisi de mettre en scène sur pourtant le même thème. Sa caméra va suivre deux jeunes hommes sénégalais, pris en étau entre leur fidélité à leur famille et l’appel de l’Europe et d’une vie meilleur, dans leur périple depuis Dakar jusqu’en Italie. Un chemin semé d’embûches et surtout de multiples profiteurs qui ne reculeront devant aucune ignominie pour leur soutirer le peu d’argent qu’il leur reste.

Mais au-delà des passages chocs (les prisons de Libye constituent les scènes les plus insoutenables), c’est avant tout un parcours initiatique, transformant l’un des deux, qu’on ne quittera jamais, même lorsqu’il sera séparé de son ami, d’un adolescent obéissant et presque résigné à un homme courageux et responsable, faisant face à l’inconnu. La scène finale, englobant ses paroles et sa fierté dans une ambiance sonore particulièrement forte, permet d’ailleurs d’ajouter encore à l’émotion qui se dégage de ce portrait d’une jeunesse pleine d’espérance. On ressort, un sentiment d’injustice chevillé au corps, avec une admiration certaine pour le courage de ces gens, et avec en tête quelques passage poétiques magnifiques, tout comme le contraste saisissant entre la beauté des lieux traversés et la noirceur des actes dont l’Homme est capable.

Voir la bande-annonce du film "Io Capitano" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :