Bannière Festival d'Annecy 2019

MON INCONNUE

Un film de Hugo Gélin

Une comédie romantique tout juste irrésistible

Raphaël, dont le succès littéraire lui a fait délaisser sa femme Olivia, se retrouve mystérieusement propulsé dans une vie qui n’est pas la sienne. Il va devoir reconquérir l’amour de sa belle, devenue pianiste à succès, alors qu’il n’est plus qu’un petit prof de lettres…

Mon inconnue film image

Ce fut sans contestation possible, le véritable coup de cœur de la 22e édition du Festival de comédie de l’Alpe d’Huez, qui s’est déroulée en janvier dernier. Nouveau film d’Hugo Gélin ("Comme des frères", "Demain tout commence"), "Mon inconnue" est une merveille de subtilité et d’humour tantôt léger, tantôt déjanté, composant une comédie romantique qui fera encore palpiter le cœur du spectateur, longtemps après la séance. A partir du principe, certes peu nouveau au cinéma, visant la possibilité de faire à nouveau (ou non) les choix qui nous ont menés notre une vie actuelle, le scénario concocte une aventure passionnante, portée par non pas un duo, mais un trio de comédiens en pleine forme.

Il faut dire que le duo d’amoureux formé par François Civil (découvert dans "Ce qui nous lie" et "Made in France", mais aussi la série "Dix pour cent", et partout sur les écrans en ce début d’année avec "Le chant du loup" et "Celle que vous croyez") et Joséphine Japy ("Respire") fonctionne à merveille. Mais depuis, le tandem amical, formé par le héros et Benjamin Lavernhe (autant impressionnant de drôlerie que bouleversant), est des plus attachants. De leur fusion au travers des romans du héros à une reconquête mettant en évidence la sensibilité de chacun pour les premiers, de leur passion commune pour le ping pong (ils se sont fait tatouer chacun une partie de ce terme…) au coaching de drague plutôt maladroit pour les seconds, la complicité des deux paires est en permanence palpable et vous amène le sourire aux lèvres.

Créant d’abord des décalages savoureux, le principe de la plongée dans une vie nouvelle, se transforme ensuite en quête de stratagèmes permettant d’approcher cette femme, devenue une « inconnue », et aujourd’hui logiquement promise à un autre. Questionnant discrètement sur la vraie nature de l’amour (savoir laisser l’autre partir ou le retenir à tout prix), "<b>Mon inconnue</b>" émeut autant qu’il amuse, en mêlant ce qu’il faut d’irrationnel à cette bluette au postulat improbable. Et s’il fallait retenir quelque chose, au-delà du charme irrésistible du duo Japy - Civil (ce dernier étant reparti de l’Alpe d’Huez avec le prix d’interprétation), ce sera sans doute la belle dose de folie apportée par Benjamin Lavernhe, qui malgré son second rôle, fait le piment de cette belle aventure mêlant fantastique, humour et amour.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire