Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

ARTICLES

Cannes 2021

Cannes 2021 – Sélection Films en compétition partie 1

Histoire de varier un peu l’exercice, à l’approche de cet événement phare que va constituer le Festival de Cannes 2021, véritable phare de la relance du cinéma dans le monde, nous avons décidé de vous présenter les films en compétition au travers d’un argumentaire simple. Trois arguments autour d’une question de départ essentielle pour tout festivalier : pourquoi a-t-on envie de voir ce film ? Ajoutons à cela un mot sur le risque pris par le réalisateur et une appréciation du niveau d’attente du long métrage, ainsi que la bande annonce lorsqu’elle est disponible, et vous aurez quelques indications pour mieux faire votre choix, lors de l’événement ou lors de la sortie salle.

Festival de Cannes 2021 sélection compétition partie 1
© "Benedetta" - Guy Ferrandis - SBS Productions

"Annette", le retour de Léos Carax en ouverture

ANNETTE
de Leos Carax
avec Adam Driver, Marion Cotillard, Simon Helberg, Rila Fukushima, Kiko Mizuhara, Natalie Jackson Mendoza...

Pourquoi a-t-on envie de voir "Annette" ?

1. un film de Leos Carax est toujours un événement et la promesse d’un vrai tourbillon de sensations, qu’il s’agisse d’un grand film voué à un échec commercial comme "Les amants du Pont-Neuf", ou de sa dernière venue à Cannes avec l’ensorcelant "Holy Motors" reparti malheureusement bredouille
2. Parce que "Annette" et sa formidable bande annonce promet des incursions de comédie musicale, et qu’on se souvient tous de la scène culte avec Kylie Minogue dans les ruines de la Samaritaine dans "Holy Motors"
3. Car on croit très fort à l’alchimie du couple formé à l’écran par Adam Driver et Marion Cotillard

Le risque pour le film :
Être presque oublié d’ici la fin du festival, car passer en ouverture est toujours une gageure, 23 autres films étant susceptibles de marquer les esprits par la suite.

Le niveau d’attente : Très élevé

Voir la bande annonce du film "Annette" :

Virginie Efira en nonne lesbienne pour le "Benedetta" de Paul Verhoeven

BENEDETTA
de Paul Verhoeven
avec Virginie Efira, Charlotte Rampling, Hervé Pierre, Lambert Wilson, Olivier Rabourdin, Daphne Patakia, Clotilde Courau, Louise Chevillotte...

Pourquoi a-t-on envie de voir "Benedetta" ?

1. Verhoeven a toujours su amener le scandale à Cannes que ce soit avec "Elle" en compétition ou "Basic Insctinct", et forcément avec une nonne lesbienne qui fait des miracles, il risque de marquer les esprits
2. Parce que le fort de Verhoeven réside souvent aussi dans ses castings internationaux (voir l’excellent et trop méconnu "Black Book"
3. Car Virginie Efira fait la couverture de nombreux magazines et qu’on espère pour elle un grand rôle, voire un prix

Le risque pour le film :
Une attente trop grande et trop longue vis à vis de ce film, qui aurait été presque prêt pour Cannes 2019 et devait participer à Cannes 2020

Le niveau d’attente : Extrêmement élevé

Voir la bande annonce du film "Benedetta" :

Le couple Mia Wasikowska - Tim Roth dans l’univers de Mia Hansen-Love pour "Bergman Island"

BERGMAN ISLAND
de Mia Hansen-LØve
avec Mia Wasikowska, Tim Roth, Vicky Krieps, Joel Spira, Anders Danielsen Lie, Gabe Klinger...

Pourquoi a-t-on envie de voir "Bergman Island" ?

1. Parce qu’il s’agit des premiers pas en compétition pour la jeune Mia Hansen-Løve, déjà passée par Berlin pour "L'Avenir" pour lequel elle a remporté la meilleur réalisation
2. Parce que la cinéaste a déjà fait les beaux jours de la Quinzaine des réalisateurs avec "Tout est pardonné" en 2007 et Un certain regard avec "Le père de mes enfants" en 2009
3. Car Mia Hansen-Løve est une cinéaste de l’intime et qu’il s’agit ici d’une histoire de couple en plein éloignement

Le risque pour le film :
Paraître trop centré sur le cinéma lui-même et la référence pour une partie du public, avec au cœur du récit un couple de cinéastes et un île faisant référence à un réalisateur suédois bien connu

Le niveau d’attente : Elevé

Voir Voir la bande annonce du film "Bergman Island" :

"Compartiment N°6", périlleux voyage en train pour le finlandais Juho Kuosmanen

COMPARTIMENT N°6
(HYTTI NRO 6)
de Juho Kuosmanen
avec Yuriy Borisov, Seidi Haarla, Dinara Drukarova, Galina Petrova...

Pourquoi a-t-on envie de voir "Compartiment N°6" ?

1. Parce que Juho Kuosmanen n’est autre que le réalisateur de "Olli Mäki", film en noir et blanc ayant remporté le prix Un certain regard en 2016, qui tournait autour d'un boxeur tombant amoureux
2. Car il abandonne le noir et blanc pour une histoire de cohabitation dans un train, entre une femme archéologue et un inconnu très différent d’elle
3. Parce qu’on espère une surprise, avec un mélange de questions sociales et de danger potentiel

Le niveau d’attente : Moyen

Voir la bande annonce du film "Compartiment N°6" :

"Drive my car", nouvelle curiosité signée du japonais Ryusuke Hamaguchi

DRIVE MY CAR
de Ryusuke Hamaguchi
avec Hidetoshi Nishijima, Toko Miura, Masaki Okada, Reika Kirishima…

Pourquoi a-t-on envie de voir "Drive my car" ?

1. Car Ryûsuke Hamaguchi vient de remporter le Grand prix au Festival de Berlin avec les trois belles histoires de l'excellent "Wheel of Fortune and Fantasy"
2. Parce que le metteur en scène est déjà venu à Cannes en compétition avec "Asako 1 et 2" et que sa série "Senses" a été un événement en France
3. Le film est une adaptation issue du recueil « Des hommes sans femmes » de Haruki Murakami et promet un beau voyage en compagnie d’un acteur et metteur en scène de théâtre et sa conductrice

Le risque pour le film :
Être le seul représentant de l’Asie, avec un sujet relevant de l’intime, et générer ainsi trop d’attente

Le niveau d’attente : Plutôt élevé

Voir la bande annonce du film "Drive my car" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur