Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

OLLI MÄKI

Un film de Juho Kuosmanen

Une tragi-comédie mélancolique qui réserve son lot de surprises

Après seulement deux ans de pratique, le jeune Olli Mäki va déjà combattre pour le titre de champion du monde des poids plume en boxe. Mais alors que tout le pays le surveille, lui tombe amoureux…

Grand Prix Un Certain Regard au Festival de Cannes 2016, "Olli Mäki" porte le nom de son protagoniste, un boulanger dont l’aisance sur le ring va l’amener à se professionnaliser et à combattre pour la ceinture de champion du monde de boxe des poids plume. Face à lui, Davey Moore, tenant du titre. Derrière lui, tout le peuple finlandais prêt à soutenir à domicile leur premier compatriote à disputer un match de championnat du monde. Mais plus que l’exploit sportif, le réalisateur va s’intéresser à la personnalité du jeune homme, qui s'est fraîchement enamouraché de la belle Raija, et qui ne s'avère pas particulièrement fan de sa récente notoriété. C’est ainsi que la boxe devient rapidement secondaire, se retrouvant un élément quelconque de l’existence de cet individu dont le quotidien se voit irrémédiablement bousculé par son nouveau statut.

Le métrage raconte avant tout le parcours d’un être égaré, cherchant vainement le bonheur. Insouciant et profondément libre, le sportif fait voler d’un simple crochet tout le cirque médiatique autour de lui, toutes les normes qu’on cherche à lui imposer, comme si tout était simple. Ce sentiment de légèreté se retrouve alors dans la mise en scène inspirée de Juho Kuosmanen, douce et bienveillante, qui magnifie son propos par une habile utilisation du 16mm et du noir et blanc. Avec son rythme calé sur le flegme de son personnage, le film dessine un portrait lumineux et chaleureux d’un épicurien, qui préfère finalement les caresses de l’amour aux coups de poings forcés. Drôle et humain, "Olli Mäki" rend un très bel hommage à celui dont le cinéma lui aura offert la postérité qu’il ne recherchait pas.

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire