Festival de Venise 2019 banniere

Darren Aronofsky

Réalisateur

Cinéaste devenu culte dès son premier long-métrage, Darren Aronofsky n’a jamais cessé de suivre son propre chemin, déjouant les attentes avec jubilation, déchaînant les passions comme rarement avant lui. Portrait d’un honnête homme.

Darren Aronofsky est né le 12 février 1969 dans une famille juive de New York. Il s'intéresse assez vite à l'art et entre à l'université Harvard pour étudier les techniques de réalisation et d'animation, où il fait la rencontre de Sean Gullette avec qui il tourne son court métrage de fin d'études : "Supermarket Sweep". En février 1996, il parvient à rassembler les 60 000 dollars nécessaires pour la réalisation de son premier long métrage, "π". Une œuvre à nulle autre pareille, qui voit un scientifique fou (Sean Gullette) rechercher dans le chiffre Pi la réponse à ses angoisses existentielles. Paranoïaque, maîtrisé, portant déjà en lui les germes d’une carrière cohérente, son premier film fait son petit effet et obtient un succès mérité, dont le Prix de la mise en scène au Festival Sundance.

La consécration viendra dès le deuxième film. Adaptation virtuose du roman Retour à Brooklyn de Hubert Selby Jr., "Requiem for a Dream" est une bombe visuelle et narrative. Portée par un casting phénoménal composé de Jared Leto, Jennifer Connelly, Ellen Burstyn ou encore Marlon Wayans, cette œuvre choc sur la dépendance, à la drogue, à l’amour, à la télévision, devient immédiatement culte. L’adéquation parfaite de la mise en scène virtuose de Aronofsky et de la musique phénoménale de Clint Mansell, la violence de certains passages, la beauté des sentiments exprimés, tout concourt à faire de ce deuxième coup d’essai un véritable coup de maître. Deux ans plus tard, le cinéaste écrit et produit l’excellent "Abîmes" de David Twohy, film de fantômes situé dans un sous-marin.

Il faudra attendre six ans avant de revoir un film signé Aronofsky au cinéma. Six années nécessaires à la préparation de "The Fountain", film de fantasy romantique et métaphysique, qui aura connu bien des déboires. En effet, alors que le tournage approche à grand pas, Brad Pitt se retire du projet, les producteurs diminuant alors le budget de près de deux tiers. Un peu dépité, le cinéaste ne baisse pas les bras et transforme la fresque épique attendue en une intimiste méditation sur l’amour et la mort, non sans avoir recyclé son scénario original dans une magnifique bande-dessinée. Hugh Jackman remplace Pitt et, aux côtés de l’épatante Rachel Weisz (alors fiancée du réalisateur), donne vie à cette histoire folle étalée sur trois époques. Une nouvelle fois, le talent de Aronofsky (et de son compositeur attitré) élève le sujet bien loin du trip New-Age redouté.

Libéré de ce poids, le réalisateur multiplie les projets (dont l’adaptation de "Watchmen" et le remake de "Robocop"), avant de jeter son dévolu sur un projet atypique. Ce petit film, "The Wrestler", portrait réaliste d’un catcheur sur le retour. Loin de la virtuosité de ses films précédents, Aronofsky opte pour une apparente simplicité de ton (caméra à l’épaule, décors naturels) et engage le revenant Mickey Rourke pour ce qui sera le rôle de sa vie. Nominé aux Oscars, le comédien s’y dévoile comme jamais, perpétuellement suivi par la caméra scrutatrice d’un réalisateur en admiration. Filmant les corps et les visages comme autant de territoires à raconter, Aronofsky renouvelle sa propre grammaire cinématographique et gagne définitivement sa place parmi les plus grands.

Aujourd’hui, Darren Aronofsky revient avec "Black Swan", drame psychologique et horrifique, et dans lequel il magnifie à la perfection toutes les expérimentations tentées dans ses œuvres précédentes. Comme un premier bilan de carrière, pour celui qui vient de signer avec la 20th Century Fox pour réaliser "The Wolverine", qui marque son entrée dans le cercle des réalisateurs de blockbuster. Mais on peut compter sur lui pour y apposer sa marque. Un honnête homme, quoi.

Filmographie

2010 Black Swan
2009 The Wrestler
2006 The Fountain
2000 Requiem for a Dream
1998 π
1993 Protozoa (court-métrage)
1991 Fortune Cookie (court-métrage)
1991 Supermarket Sweep (court-métrage)

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

SA FILMOGRAPHIE SUR ABUS DE CINE

A RÉALISÉ

AUTRES ARTICLES SUR ABUS DE CINÉ