Banniere Festival Alpe d'huez 2023

LA PASSAGÈRE

Aime et fait ce que tu veux

Chiara est pêcheuse, comme son mari, souvent en mer ou dans des négociations liées au Brexit. Vivant sur une île de la côte Atlantique, elle accueille leur nouvel apprenti, le jeune Maxence. Mais rapidement tous deux développent une attirance l’un envers l’autre…

La passagère film movie

Après une introduction qui met l’accent sur la rudesse du métier de pêcheur, avec la récupération rapide de paniers de crabes alors qu’une tempête approche, c’est par petites touches qu’Héloïse Pelloquet, ancienne monteuse sur "Les Météorites" ou "Petite Solange", dont c'est le premier long, esquisse l’attirance de Maxence envers Chiara, étrangère belge accueillie il y a longtemps dans la petite communauté. Un regard jeté sur un sein qui pointe sous un t-shirt, un discours à un mariage qui la met en valeur aux yeux de l’autre, rapidement la chose est consommée, d’abord dans la honte et le regret, avant qu’une vraie complicité ne se tisse et que la communauté ne comprenne... ou croit comprendre.

D’intégration il est donc ici question, comme de normes sociales et de poids du regard des autres, mais surtout de liberté de choix, de droit à être heureux. Si la passion manque un peu d’élan, la jalousie du bonheur de l'autre est parfaitement rendue, et la conclusion ne manquera pas d’émouvoir, s’inscrivant cependant dans une élégante dédramatisation de l'adultère. Cécile De France retrouve en tous cas ici un grand rôle de femme libre, comme elle n’en avait pas eu depuis "La belle saison" de Catherine Corsini. Quant à Félix Lefebvre, il confirme, après "Été 85" tous les espoirs mis en lui, dans une registre certes pas si éloigné, mais qui lui va comme un gant. Alors, pour le duo qu’ils forment, plus que pour le scénario un rien minimaliste, n’hésitez pas à prendre l’air du large et laissez vous embarquer dans une de ces romances simples qui peut bouleverser une vie.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire