Bagniere comedies_confinement-04

FAST AND FURIOUS 6

Un film de Justin Lin

Quand y'en a pour 1, y'en a pour 6

Coulant des jours heureux au quatre coins du monde, la bande à Torreto reprend du service, pour arrêter un dangereux criminel qui semble utiliser les mêmes méthodes qu'eux. Mais bien au delà de cet affrontement, les retrouvailles avec une amie disparue vont bousculer les événements…

Quel est le menu cette semaine chef ? Alors en entrée, des courses de voiture lancées à travers des villes encombrées. D'autre part, le chef suggère les mêmes voitures affrontant des engins monstrueux, avion et autre tank ; nous avons aussi des affrontements démentiels entre petites voitures de moins en moins adeptes du tuning, pourtant marque de fabrique de la série. Sinon, en amuse bouche, de jolies filles adeptes du coup de tatane dans la figure et des clefs de bras en plein couloir du métro londonien. Nous avons aussi beaucoup de testostérone, de cranes rasés et de clichés.

Alors oui, ce film est spectaculaire, et oui les poursuites automobiles sont impressionnantes. Mais voilà, il lui manque ce petit côté novateur, comme le précédent avait su trouvé, démarquage motorisé d'un "Ocean Eleven". Car le cahier des charges est somme toute très prévisible, empilant les scènes d'action, sans l'unité et la cool attitude du précédent volet. Car c'est bien au cinquième film qu'il faut comparer celui-là, puisque la bande affronte des gangsters jouant au même jeu qu'eux. Rien avoir avec les premiers films et les affrontements motorisés de voitures aux couleurs flashy. Ici juste une petite course, plus prétexte à retrouvailles pour amnésique, que réellement base du film.

Les personnages étant déjà tous connus, les scénaristes jouent simplement avec leur trait et sans forcer, les monstres à la mâchoire crispée, Vin Diesel et The Rock, en tête, assurant le minimun syndical en vannes et expressions de tueur. Les enjeux dramatiques sont relativement faibles, les surprises quelconques et les retournements de situation vite re-retourner ! Même le méchant semble en retrait et change légèrement d'attitude au fil du film, passant de militaire très organisé à méchant très très méchant, limite psychopathe ! Alors seules les scènes d'actions sont spectaculaires, quoiqu’un peu sombre pour la scène finale, et assez originales, si ce n'est des cascades improbables, qui font autant sourire que souffler.

En fin de compte, nous avons affaire à un film d'action sympathique et spectaculaire, en retrait par rapport au précédent volet, et qui semble prendre réellement son envol à la scène post-générique, promettant un affrontement très "Expendables" pour le prochain volet, bientôt en tournage.

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire