Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

EXPENDABLES

Un film de Sylvester Stallone
 

2ème avis - Un plaisir coupable...

Les « Expendables », un groupe de mercenaires œuvrant pour la bonne cause, doivent éliminer un dictateur dans un pays sud-américain. Mais tout ne se passe pas comme prévu…

Amateur de films d'action des années 80, remémore toi tes longues après-midi à regarder le nouveau Stallone, le nouveau Dolf Lungren, le nouveau Gary Daniels... bref la crème des actioners, ces hommes qui passaient plus de temps à briser des nuques qu'à parler. Et bien ils sont tous là pour toi, pour tes plaisirs coupables, enchainant les vannes fumeuses et les coups de pieds axial rotatifs... que du bon et du lourd ! Certes le scénario du film tiendrait sur un timbre poste et sans ce casting de rêve (toute proportion gardée), le film aurait fini au fond d'un vidéo-club poussiéreux dans un boitier DVD quelconque.

Mais voilà, Stallone a eu l'idée de génie de nous pondre le "Océan Eleven" de la castagne, en recrutant la plupart des « gueules » des série B, et le spectateur amateur, je précise, s'amuse comme un fou à revoir ces guerriers disparus des écrans de cinéma depuis une bonne quinzaine d'année. Car au delà d'un film d'action bien bourrin, on retrouve tout un pan de ce cinéma américain par excellence, celui de l'action décérébrée mais bien plus émotive que l'assemblage par images de synthèses proposé par «les fils indignes» de ces stars. Pour Stallone, l'action doit être vécue pour être ressentie comme telle par le spectateur.

Le cinéma a perdu un genre avec l'apparition du numérique et c'est avec un certain plaisir que l'acteur réalisateur tient à le souligner. De voir ses personnages souffrir, courir au devant d'explosions gigantesques, dont le souffle leur brule le dos, fait plaisir à voir. Certes tout cela ne vole pas très haut, entre les vannes foireuses que se lancent des acteurs aguerris à ce genre d'exercice et des décapitations à grand coup de lames aiguisées, rien ne semble réaliste. Mais il s'agit là de cinéma bourrin, comme ces plats cuisinés un peu étouffe-chrétien, mais qui font toujours plaisirs une fois l'an.

En fin de compte, "The expendables" est un bon vieux films d'action, avec un casting de rêve, qui ne gravira jamais les marches à Cannes, mais qui ravivera bien des souvenirs émus à plein de jeunes adolescents rêvant d'affronter la planète entière armés d'un lame de 30 centimètres. Come on mother ......r !

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire