Parce qu'on en a jamais assez !

AVA

Un film de Tate Taylor

Raté d'élite

Ava est tueuse d’élite pour une agence. Piégée lors d’un contrat, elle décide alors de retourner à Boston auprès de sa famille, après 8 ans d’absence. Mais quelqu’un cherche à l’éliminer…

Ava 2020 film

Sortie le 1er décembre 2020 sur Netflix

Le pari était alléchant : un film d'action porté par Jessica Chastain et par un casting solide (avec entre autres Colin Farrell et John Malkovitch), le tout mis en boîte par le réalisateur entre autre de "Get on Up" et de "La couleur des sentiments". Cependant le pari n'offre pas le retour de mise escompté, et "Ava" s'avère même être un petit loupé en ne parvenant jamais à donner de l'ampleur à cette histoire de chasseuse devenue proie.

Toutes les ramifications du scénario servant à développer les rapports entre les différents personnages sont sacrifiées sur l'autel de la simplicité. Ces derniers sont trop stéréotypés, mal construits et jamais aboutis, à l'image du personnage principal qui aurait pu gagner en épaisseur – par ses quelques questionnements sur son travail et sa relation compliquée avec sa famille après 8 ans d'absence. Mais ces aspects sont trop survolés et les retrouvailles donnent l'impression d'un temps plus resserré.

Les scènes d'actions, qui pouvaient constituer le point fort du film, ne parviennent jamais à nous emballer, la faute à des combats sans âmes et sans imagination, renforcés par une mise en scène qui ne réussit jamais à dynamiser et rendre crédible ces scènes. La tension est quasiment aux abonnés absents et quand elle est présente, elle se retrouve trop rapidement désamorcée.

Le casting trois étoiles est totalement sous exploité, entre un Colin Farrell jouant des muscles, une Jessica Chastain trop en intériorisation et qui peine à donner une véritable consistance (autre que physique) à son personnage et un John Malkovich en service minimum comme figure de paternel pré-retraité.

"Ava" fait partie de ses long-métrages que l'on oublie rapidement une fois visionnés. Il ne parvient jamais à surprendre, ni à susciter le moindre intérêt, ne faisant que survoler ses enjeux scénaristiques, et n'exploitant jamais complètement son postulat de départ.

Kevin GueydanEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire