Parce qu'on en a jamais assez !

Sofia Coppola

Réalisateur

Héritière de Francis Ford Coppola, Sofia est née en 1971 à New York. Aujourd'hui réalisatrice et productrice reconnue, elle démarre sa carrière cinématographique sans même s'en apercevoir : le bébé baptisé dans une scène du film Le Parrain (réalisé par son père), c'est elle !

Malgré des débuts précoces, Sofia n'embrassera finalement pas la carrière d'actrice. Son rôle le plus connu reste celui de Mary Corleone dans Le Parrain 3 (1990), qu'elle endosse à la dernière minute, Winona Ryder étant tombée malade. Cette prestation fortement critiquée sonne le glas de ses ambitions d'interprète, en dehors d'apparitions épisodiques.

S'ensuit une période durant laquelle Sofia se cherche un peu : passant de productrice d'une émission culturelle à créatrice d'une ligne de vêtements, elle fréquente en parallèle une école d'art très prisée. Elle devient alors l'assistante du couturier Karl Lagerfeld et s'adonne à la photographie pour Vogue et Allure.

Scénariste en 1989 pour le film à sketches New-York Stories, Sofia Coppola produit en 1994 CIAO L.A et retourne ainsi à ses premières amours. En 1996, elle réalise le court métrage Lick the star, dont elle est également scénariste et productrice. Sofia a trouvé sa voie : elle enchaîne sur son premier long métrage, Virgin suicides, traitant du mal-être de cinq jeunes filles dans l'Amérique puritaine des années 1970. Le film, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes en 1999, reçoit un accueil triomphal.

En 2002, avec Lost in Translation, Sofia remporte l'Oscar du meilleur scénario original. Ce film, plus léger que le précédent, retrace une relation platonique à Tokyo entre un acteur sur le déclin (Bill Murray) et une jeune femme délaissée par son mari photographe (Scarlett Johansson). Encouragée par ce succès, Sofia Coppola revient sur la Croisette en 2006 avec une biographie de la reine Marie-Antoinette, incarnée par Kirsten Dunst (qui fut aussi l’héroïne de Virgin Suicides). Le film, qui casse les codes du genre, reçoit un accueil très partagé, en raison de ses choix musicaux issus du milieu rock indépendant.

Côté vie privée, Sophia épouse le réalisateur Spike Jonze en 1999 dont elle divorce quatre ans plus tard. Elle rencontre son actuel compagnon et père de ses filles Thomas Mars, leader du groupe français Phoenix, en travaillant sur la bande son de Virgin Suicides.

Le « style Sofia Coppola » s'est imposé petit à petit dans le paysage cinématographique : contemplatif, rock'n roll, féminin, sucré... L'héritière, forte de sa culture artistique indépendante, a su créer progressivement son propre univers un brin « bobo ». Son dernier long-métrage, Somewhere, s'inspire de sa jeunesse et des relations difficiles avec son père. Il reçoit le Lion d'Or au festival de Venise présidé par Quentin Tarantino.

Le saviez-vous ? En 2006, Sofia Coppola comptait réaliser Tipping de Velvet, une adaptation d'un roman britannique de Sarah Waters sur la découverte du saphisme. Eva Longoria et Beyoncé Knowles étaient pressenties pour y incarner un couple de lesbiennes. Le projet a été annulé au profit de Somewhere.

Extraits de filmographie :

Actrice
Le Parrain de Francis F. Coppola, 1972
Outsiders de Francis F. Coppola, 1983
Frankenweenie de Tim Burton, 1984
Anna de Yurek Bogayevicz, 1987
Le Parrain 3 de Francis F. Coppola, 1990
Star Wars : épisode I - La Menace fantôme de George Lucas, 1999
CQ de Roman Coppola, 2001

Scénariste
New York Stories, sketch Life without Zoe, co-écrit avec son père, 1989
Platinum (série TV - créatrice et histoire originale), 2003

Scénariste et Réalisatrice
Lick the star (court-métrage de 14 minutes), 1998
Virgin Suicides, 1999
Lost in translation, 2003
Marie-Antoinette, 2006
Somewhere, 2010

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

SA FILMOGRAPHIE SUR ABUS DE CINE

A RÉALISÉ