Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

INTERVIEW

MARIAGES !

Valérie Guignabodet, Emmanuelle Seigner, Jean Dujardin et Antoine Duléry

Réalisatrice - Actrice - Acteurs

Valérie Guignabodet n’a pas l’impression d’avoir été plus tendre avec les filles dans son scénario. Celui-ci s’adresse à tous les gens tentés par le mariage, et même à ceux qui sont mariés. Il ne s’agit pas d’une vision pessimiste de l’amour, mais du mariage uniquement. Pour elle, seuls les…

© Patrice Riccota

Valérie Guignabodet n'a pas l'impression d'avoir été plus tendre avec les filles dans son scénario. Celui-ci s'adresse à tous les gens tentés par le mariage, et même à ceux qui sont mariés. Il ne s'agit pas d'une vision pessimiste de l'amour, mais du mariage uniquement. Pour elle, seuls les petits jeunes ont une chance de s'en sortir. Les personnages représentent un peu trois fois le même couple, à des stades différents. C'est un peu une photo de trois crises assez générales dans les couples mariés. Le message concerne finalement plus les raisons du mariage, car beaucoup de couples, à l'images des plus jeunes ici, se marient « sans savoir pourquoi ». Un seul couple ira jusqu'au bout de la logique de séparation (Lio et Antoine). Son personnage avait besoin de cela pour se sentir libre. Le couple séparé depuis le début (Didier Bezace et Miou Miou) se retrouve lui, paradoxalement, à défendre une chose en laquelle ils n'ont jamais cru.

En ce qui concerne l'écriture, Valérie Guignabodet indique l'avoir commencée il y a quatre ans. Mais elle n'arrivait pas à finir ce scénario, peut être pour des raisons personnelles. Antoine Duléry lui reconnaît de véritables qualités de dialoguiste, même s'il est conscient que ça n'est pas comme cela que ‘lon parle dans la vie. Le texte est très écrit, et donc pas évident à dire naturellement. Jean Dujardin assure pour sa part à un journaliste qui fustige le côté pénible des proverbes qu'il récite, que ceux-ci étaient agréables à dire, mais difficile à jouer. Pour lui, c'est comme pour la danse, il fallait pratiquer des éléments avant de les dire devant la caméra. Et Valérie Guignabodet ajoute que ces proverbes sont tous vrais, à l'exception d'un seul.

La réalisatrice affirme que le tournage, qui semble pour les spectateurs être un film d'équipe, dans laquelle il est peut être difficile pour certains acteurs de se fondre, a été l'objet d'une entente dès le premier jour. Jean Dujardin indique que le fait que Valérie ait mis « zéro affect » dans ses relations avec les comédiens, a permis une intégration rapide de chacun. Antoine Duléry ajoute que beaucoup d'netr eux se connaissaient déjà. Et surtout qu'elle a choisi « les bons acteurs pour les bons rôles ». Ce que Valérie Guignabodet confirme, en disant qu'il fallait que l'on sente une proximité entre les acteurs. Elle a ainsi évité les caractériels qui sont connus dans le métier, et a opté pour « des gens biens ». Antoine Duléry confirme que ces pénibles, « on les connaît, on a des listes ». Ce que Valérie tempère en ajoutant qu'il pouvait paraître risqué de mettre en face l'une de l'autre Mathilde et Lio. Mais cela s'est finalement bien passé.

Le casting s'est bien passé, et il lui a été plus facile de monter le film, grâce au succès de Monique. La photo de l'affiche, qui semble surfaite, et issue d'une séance photo délirante, faite à côté de l'église, où les acteurs jouaient les stars pour plaisanter. Et Jean Dujardin, qui affirmer de pas l'avoir faite au premier degré, trouve d'ailleurs qu'il « a l'air con » dessus (rires). Le tournage a commencé sous 30 degrés et s'est terminé à moins 10, tout cela étant sensé se passer dans la même journée. Mais les conditions ont été bonnes, pour ce film qu'elle définit comme un certes regroupant des clichés obligés sur le mariage, comme la perte des alliances, ou le discours du témoin, qui permettent une identification de chacun , mais qui est surtout une occasion de parler du couple. Quelque part, pour elle, le mariage, « on n'est pas obligé d'y passer, mais d'y penser… ».

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT