Parce qu'on en a jamais assez !

DOSSIERTest DVD

Test DVD - OSS 117

Date de sortie : 7 novembre 2006

La France envoie au Caire son meilleur agent secret, le célèbre et non moins stupide OSS 117. Il a pour mission de remettre de l'ordre dans le pays, véritable nid d'espions et de criminels en tous genres…

Test DVD

Sous un emballage cartonné d'un orange réjouissant, se cache en fait un boitier classique protégeant un seul DVD, au contenu cependant fort complet et pourvu de quelques bonus originaux, ainsi qu'une magnifique carte postale à l'effigie de « notre président « , Monsieur René Coty.

On enfile le disque et apparaît un gentil générique à la James Bond, dans lequel l'ombre de Jean Dujardin évolue sur fond orange. Le menu principal présente des animations avec les différents personnages, et l'on peut naviguer à l'aide d'une petite pyramide. Celui des chapitres présente les extraits sur des étiquettes liées à des cadavres, et l'on navigue à l'aide des numéros des corps. Côté film, celui-ci est disponible en versions Digital et DTS, avec sous-titres anglais et pour sourds et malentendants.

De nombreux bonus

Commentaire du film, par Didier Hazanavicius (réalisateur) et Jean Dujardin (acteur) de qualité.

Making of : "OSS 117 – Chronique d'un détournement"
Différents intervenants nous expliquent les références à "Dr No" ou "L'Homme qui en savait trop", et décortiquent tous les clichés liés au film d'espionnage, ainsi que l'esthétique du film (basée sur des gammes de couleur d'époque). Le montage d'interviews (réalisateur, acteurs, décorateur...) et les extraits se mêlent aux prises ratées que l'on retrouvera pour certaines dans le bêtisier maison.

Scènes coupées (3) et alternatives (5)
Elles sont introduites par le réalisateur et Dujardin, allumés, qui expliquent que rien n'a été coupé dans le film... Hmmmm... Les 3 scènes coupées sont sans intérêt, hormis le passage de complicité dans le cockpit (avec arrachage de balle au couteau en prime). Pas mieux côté scènes alternatives, à l'exception d'une fouille dans les bureaux de la SCEP, et du fabuleux dialogue avec le porte parole égyptien.

Bandes annonces
Outre les 3 teasers à hurler de rire, la bande annonce française est mise face à celle en anglais (dénommée Promo reel). Mais c'est surtout la bande annonce d'un vieil OSS qui amuse, « Furie à Bahia », dont le décalage avec notre époque frise le ridicule.

Bêtisier (« boulettes et pataquès »)
Amusant et plutôt dense, puisqu'il dure 12 minutes.

Actualité de 1955
Les actualités Gaumont de l'époque où est sensé se dérouler l'intrigue du film. On s'esclaffe ainsi devant le salon de l'agriculture avec René Coty, la description de la maison moderne, les blondes qui résistent aux bombes atomiques ( !!! ) et surtout la toute nouvelle technique d'investigation de la police : le portrait photo robot en collages à la main. Révolutionnaire !

Bonus :
- Commentaire audio de Michel Hazanavicius et Jean Dujardin
- Scènes coupées et alternatives (16')
- Les actualités de 1955 (10')
- Making of (20')
- Bêtisier (10')
- Bande-annonce et bande-promo (5')

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT