Parce qu'on en a jamais assez !

TRAÎNÉ SUR LE BITUME

Un film de S. Craig Zahler

Un engrenage infernal pour deux interprètes dans leur élément

Alors qu’ils effectuent une arrestation musclée d’un homme latino, sur l’escalier de secours de son appartement, deux policiers se retrouvent filmés par un civil. Suspendus pour usage abusif de la force, à court d’argents, ils espèrent coincer des braqueurs avant la police, histoire d’en tirer une compensation en dérobant leur buttin. Mais le danger va vite dépasser leurs attentes…

Traîné sur le bitume - Dragged across concrete film image

Il y a certains films policiers qui demandent du temps. Du temps pour installer une ambiance, des personnages, ou une vraie tension. "Dragged across concrete" (en français "Traîné sur le bitume") fait partie de ceux là, tout comme "Heat" ou "Collateral" de Michael Mann, sans soutenir la comparaison toutefois niveau mise en scène. Après une scène d'introduction permettant de présenter un malfrat sorti de prison, puis les deux agents de police au cœur de l’intrigue, et de connaître la raison de leur mise à pied temporaire, les choses commencent à doucement se complexifier.

Et le début de chaque nouvelle partie est marqué par l'apparition d'un nouveau personnage. Surgit d'abord un braqueur masqué ultra violent, puis viendra une mère éprouvant de grandes difficultés à reprendre le travail, après avoir eu un enfant. Ceci avant que la filature vire à l’affrontement, puis au règlement de comptes, un certain amateurisme ou plutôt une confiance en soi mal placée étant au rendez-vous.

Avec un second degré réjouissant, S. Craig Zahler (auteur de "Bone Tomahawk" et "Section 99 (Brawl in cell 99)"), décidément habitué aux sorties directes en vidéo, auxquelles ce film ne fait finalement pas exception, confère une étrange et inquiétante ambiance aux longues scènes de planque. Et même lorsque s'enclenchent deux impressionnantes scènes d'action, l’humour reste en permanence présent, lors de chaque déchaînement de violence, que ce soit par de petits commentaires irrévérencieux et décalés, ou des situations décapantes (la recherche d’une clé avalée vous laissera sans voix...). Au final, "Traîné sur le bitume" est une efficace série B, qui permet au passage à Mel Gibson de revenir sur le devant de la scène comme acteur, et, au travers de certains dialogues, de casser un peu son image.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire