Banniere_Face_a_Face_2022

ROSE

Il n'y a pas d'âge pour vivre... ou aimer

Rose, femme juive de 78 ans, vient de perdre son mari. Une fois la veillée et l’enterrement passés, elle se laisse doucement aller, ne gérant plus rien, et ses deux fils et sa fille, tentant tant bien que mal de palier. Mais un soir, lors d’un repas, elle va avoir comme un électrochoc…

Rose film movie

Premier long métrage de réalisatrice d'Aurélie Saada (alias Mayane Delem ou Mayane Maggiori), chanteuse du groupe Les Brigittes, mais aussi actrice ("Molière", "Les Enfants de Timpelbach"...) et scénariste ("Foon"), "Rose" raconte la renaissance d'une femme, à laquelle lors d'un repas, on demande ce qu'elle fait dans la vie. Répondant « Je suis veuve », cette petite phrase fonctionne comme un électrochoc chez le personnage, dont la soif de vivre et d'être femme va alors prendre le dessus, provoquant à la fois incompréhension et inquiétude dans son entourage. Une phrase qui frappera aussi le spectateur comme une évidence : celle de la réduction de la femme à cet état post-marital, du fait de son âge (près de 80 ans), qui ne justifie en rien la fin d'un droit à exister ou à avoir une sexualité.

Bourré d'un optimisme raisonné, sans jamais verser dans la naïveté face aux inconvénients ou obstacles liés à la vieillesse, "Rose" est un portrait bouleversant, découvert au Festival d'Angoulême, qui permet une nouvelle fois à Françoise Fabian de rayonner sur grand écran. Elle interprète en effet avec un mélange de défiance, de témérité et de fierté, cette femme se lançant corps et âme dans une nouvelle vie, seule, malgré les rencontres et l'inquiétude de ses enfants. Ces derniers trouvent également des interprètes adéquats, d'Aure Atkia (décidément trop rare) en fille toujours empêtrée dans ses propres histoires intimes, à Grégory Montel, touchant en fils aîné aussi curieux qu'inquiet, en passant par Damien Chapelle. L'entourage de Rose est ainsi aussi crédible qu'elle-même, alors qu’elle nous emmène sans difficulté dans son bel élan vital, avec une dose d'humour teintée de drame.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire