Parce qu'on en a jamais assez !

RETOUR A COLD MOUNTAIN

Le beau retour du mort vivant

Dès le premier regard, Inman (Jude Law) et Ada (Nicole Kidman), fille du nouveau pasteur de la bourgade sudiste Cold Mountain, se sont plus. Alors que la guerre de sécession débute, ils se décident enfin à se montrer leur attirance réciproque. Mais Inman se doit de partir au front…

Alors que le Patient anglais a raflé nombre d'Oscars, Cold Mountain ne brigue pas cette année la statuette suprême. Peut être parce que ce film est beaucoup plus noir que le précédent, tout en affirmant cependant un romantisme forcené. Car il faut l'avouer, le scénario pousse les hasards malheureux à leur paroxysme.

Heureusement, si l'on voit dans ce film le parcours d'un homme promis à la mort (ou déjà mort), qui revient au pays accomplir son destin auprès de sa belle, l'œuvre prend une toute autre dimension. Et la traversée de l'Ouest américain, faite de dangers multiples, mais principalement humains, apparaît plus comme une critique d'une société du conformisme et de la bigoterie.

Jude Law est à saluer pour sa performance habitée. Entre désespérance, rébellion et séduction, tout passe par son regard. Renee Zellwegger la joue accent rural sans retenue et sauve son personnage à la fois buté et enfantin, par quelques accalmies émouvantes. Un régal pour les yeux (ah les plans dans la neige !) comme pour les cœurs romantiques.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire