Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

LA NUIT AU MUSÉE

Un film de Shawn Levy

Un film bien vain

Alors qu’il est sur le point de se faire expulser, Larry trouve un boulot au Museum d’Histoire Naturelle de New York. Il devient ainsi le gardien de nuit d’un lieu où, justement la nuit, les expositions prennent vie…

C'est le carton de Noël aux Etats Unis et il arrive en France pour les vacances d'hiver. Oui, mais voilà, "La nuit au musée" est un film, qui sur un concept de départ amusant, tourne rapidement à vide. Et ce n'est pas l'arrivée du gamin de Stiller au sein de l'intrigue, ni les efforts de Robin Williams en chasseur africain monomaniaque et amoureux d'une squaw, qui sauveront l'affaire du naufrage.

Après la découverte du lieu, impressionnant sur grand écran comme dans la réalité, et des quelques collections phares qui vont peupler les nuits de Stiller (la savane africaine, le village indien, le camp militaire et autres cow-boys miniatures...), l'on va suivre à grand peine une sorte de farce sans queue ni tête qui n'aura pour but qu'une fin sans envergure, où tout le monde se portera, forcément bien.

On rit rarement, hormis peut-être à l'encontre de la culture. Ainsi le scénario raille par exemple les commentaires des guides parfois falsifiés par le temps ou par une mauvaise connaissance du sujet présenté. Et ce qui aurait pu constituer une gigantesque publicité pour les musées, alliant imaginaire et attractions à l'américaine, se transforme ainsi en vaste supercherie. Reste à attendre que le film se termine, et à regagner sa chambre, en priant pour qu'on puisse éviter un deuxième volet.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire