LA PETITE SIRÈNE

Un film de Rob Marshall

Splash

Ariel la jolie sirène vit au fond de l’océan et souhaite à tout prix connaître les humains, au grand dam de son père, le roi Triton. Un jour, la jeune fille remonte à la surface et sauve d’une mort certaine un jeune prince dont elle tombe éperdument amoureuse. Son père lui interdit alors de rentrer en contact avec celui-ci. Furieuse, elle fait un pacte avec Ursula : sa voix contre des jambes. Ariel a trois jours pour embrasser son prince…

La Petite Sirène film movie

Comme toujours quand on regarde un remake d’un dessin animé en prises de vues réelles, on ne peut s’empêcher de regarder chaque scène ou d’écouter chaque chanson en se demandant si celle-ci figure bien dans la version originale ! C’était donc inévitable pour le film "La Petite Sirène", réalisé par Rob Marshall ("Chicago", "Nine", le (osé) retour de "Mary Poppins"…). Beaucoup de couleurs, de jolis fond marins traficotés à l’ordinateur ainsi que de nombreuses sirènes plus belles les unes que les autres ! Aurais-je aperçu Simone Ashley - qui cartonne dans "Sex Education" et encore plus parait-il dans "Les Chroniques de Bridgerton" ? Mais je m’égare… - dans un tout petit rôle (une des sœurs d’Ariel). Pour les puristes qui ne regardent que les films en anglais, vous pourrez reconnaître la voix de la talentueuse Awkwafina ("Ocean' 8", "Crazy Rich Asians"…) qui joue Eurêka. Enfin et surtout Mélissa McCarthy en Ursula est phénoménale, malgré la couche épaisse de maquillage et d’effets spéciaux. Pardon pardon j’oublie « le super hot » Javier Bardem, méconnaissable en Roi Triton.

D’ailleurs en parlant d’effets spéciaux, on se demande pourquoi, quand les personnages sont sous l’eau et que le focus se fait sur l’acteur ou l’actrice, l’image est belle et fait presque naturelle, alors que quand on voit les sirènes et leurs copains/copines nager au loin, l’image fait vraiment « fake », digne des effets spéciaux d’une série B. Dommageable aussi, la scène où Ariel chante sur le rocher avec l’eau qui jaillit derrière elle. C’est mignon dans le dessin animé, mais un peu ridicule dans le film. Quant à la scène où Ariel découvre un marché et se brosse les cheveux avec une fourchette, le malaise est proche.

En ce qui concerne les deux acteurs principaux, Halle Bayle (Ariel) et Jonah Hauer-King, on n’aura rien à redire face à leurs performances. Il est beau et elle est belle. Ils chantent bien… Pourtant à la fin du film, une seule question nous taraude : Mais qui est cette jeune femme qui joue la jolie version d’Ursula à la fin du film? Peut-être aurait-il fallu la voir un peu plus que 3 minutes et demi ? La performance est due à Jessica Alexander . Donc en résumé, "La Petite Sirène" n’est ni une profonde déception, ni vraiment une agréablement surprise.

Laëtitia LangueEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire