Banniere Festival Alpe d'huez 2023

JACK MIMOUN ET LES SECRETS DE VAL VERDE

Une aventure loufoque qui assume parfaitement ses ambitions

Jack Mimoun est la star des aventuriers, avec une émission télévisée qui bat des records d’audience et un livre devenu un best-seller. Lorsqu’il est missionné par une jeune femme pour partir à la recherche d’un trésor, celui-ci n’hésite pas. Mais avec l’équipe de bras cassés qui l’accompagnent, rien ne va se passer comme prévu…

Jack Mimoun et le secret de Val Verde film movie

Forcément, lorsqu’il est question de parodie française, le risque est énorme tant notre pays regorge d’experts en la matière. Et il faut être bien sûr de soi pour oser se risquer à la comparaison avec les Nuls, les Inconnus ou encore l’iconique OSS 117. Le début de ce "Jack Mimoun et les secrets de Val Verde" laisse d’ailleurs présager le pire, avec un protagoniste dans l’archétype du beauf de service, passant sa vie avachi sur un canapé où seule une femme séduisante pourrait lui donner une motivation pour se lever. Lorsque la mystérieuse Aurélie débarque dans la vie de Jack Mimoun, imposteur prétendant être un grand aventurier, c’est le début des problèmes. Le voici embarqué dans une chasse au trésor sur une île sauvage, lui qui ne connaît la jungle qu’à travers les histoires qu’il raconte et qui ont fait sa notoriété.

Si ce postulat de départ classique arpente tous les sentiers connus du pastiche, il nous révèle une belle surprise : les seconds rôles. Car si le personnage principal est trop enfermé dans ses stéréotypes, ses camarades d’expédition interprétés par Jérôme Commandeur et François Damiens sont la force de ce film, enchaînant les vannes sur un rythme effréné. Bourrée de bonne volonté et d’énergie, cette comédie finit par nous emporter totalement, nous faisant oublier ces premières minutes pour nous embarquer dans un périple déjanté où ces Indiana Jones de pacotille se révèlent un levier comique inépuisable. En résulte un divertissement de qualité, spectaculaire et généreux, qui préfère rendre hommage à un certain cinéma plutôt que de sombrer dans un quelconque cynisme. Décollage immédiat pour Val Verde !

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire