Parce qu'on en a jamais assez !

THE HIT GIRLS

Un film de Jason Moore

Lorsque le girl power rencontre le glee power

Beca vient d’arriver à l’université et elle n’est pas du genre à faire ami-ami avec les autres. Tandis qu’elle rêve de s’occuper de la programmation musicale de la radio du campus où elle se contente, en attendant, de ranger les disques, Beca fait la connaissance d’un groupe de chanteuses a cappella en quête désespérée de nouvelles voix pour le prochain concours universitaire, qu’elles perdent à chaque fois, en finale, contre la bande des garçons. Cette année, avec Beca, le catalogue musical des filles devrait gagner en modernité…

Pour son premier long métrage, Jason Moore, qui a œuvré sur de nombreuses séries adolescentes telles que « Les Frères Scott » ou « Dawson », a décidé de s’attaquer à un roman décrivant un univers très proche d’une série à succès, « Glee ». Expert du monde télévisuel, ce n’est pas un hasard si le metteur en scène a tout de suite été inspiré par cette histoire, la comparaison étant inévitable entre les petits chanteurs du Lycée McKinley et ce groupe de filles déjantées. La caméra suit l’arrivée de Beca, éternelle rebelle passionnée de musique, à l’Université. Peu sociable, elle passe la plupart de son temps à remixer des chansons sur son ordinateur, mais elle se retrouve embarquée au cœur d’un club de chant a cappella, les « Bellas ». Réputées pour leur physique et leur prestance, ces dernières se retrouvent obligées de recruter tout azimut pour finaliser leur nouvelle équipe. Et c’est la diversité et la folie des différentes personnalités de ces chanteuses en herbe qui fait le charme de ce métrage pop.

Emmené par une Anna Kendrick toujours au top, le film, sans être des plus originaux, est doté d’une bonne humeur communicative et d’une énergie folle, lui permettant de nous transporter dans son univers rythmé. Mais surtout, en plus des numéros musicaux rafraîchissants, le métrage est rempli d’un humour ravageur. Car la rencontre entre une asiatique flippante à la voix fluette, une black lesbienne, une fille enrobée complètement déjantée, une obsédée à la poitrine généreuse, une rebelle, une rousse dépassée et une blonde parfaite psychorigide, n’est pas sans faire des étincelles, les situations cocasses s’enchaînant aussi rapidement que les chansons. Sur un ton irrévérencieux et caustique, les scénaristes n’ont pas rongé leur frein, les joutes verbales étant des plus savoureuses. Dans cette joyeuse cacophonie, Rebel Wilson est la révélation du film, celle-ci interprétant à la perfection « Amy la baleine », véritable levier humoristique du métrage.

Ce teen movie girly souffre de quelques lacunes, celui-ci tombant dans les travers du genre, en particulier lorsqu’il cherche à s’intéresser aux névroses des adolescentes et à leurs histoires d’amour. Mais lorsqu’il lâche les rênes, et laisse les filles exprimer leur folie, « The Hit Girls » bénéficie d’un rythme entraînant et d’un ton impertinent qui devraient en séduire plus d’un. Bien aidé par un casting parfait et par une relecture sympathique des succès musicaux du moment, ce long-métrage parvient, de manière presque surprenante, à nous embarquer. On espère que la bonne humeur de ce groupe de filles délurées atteindra les hits du box-office.

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire