Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

DRIVEN

Un film de Nick Hamm

Une comédie policière réjouissante et décalée

Jim Hoffman, condamné pour trafic de cocaïne, devient informateur pour le FBI. Il fait la connaissance de son voisin John DeLorean, célèbre concepteur automobile. Ce dernier, en difficulté cherche à rebondir en empruntant 30 millions de dollars…

Driven film image

Le Festival de Venise 2018 s’est clos sur une note optimiste et légère, avec une comédie totalement inattendue. Centrée sur un homme de main pris par le FBI avec une cargaison de cocaïne, et devenant leur informateur, le scénario le met en contact avec le créateur automobile John DeLorean (Lee Pace, confondant, tiré à quatre épingles, cheveux gris et sourcils noirs) bientôt dans le viseur du bureau et au cœur d’un potentiel scandale dont on assistera à l’incroyable montage.

Disposant ainsi d’une intrigue suffisamment pleine de rebondissements, qu’elle en frôle par moment l'absurde, le film met face à face deux hommes à l’ego démesuré, chacun à sa façon. Mais l’intérêt principale vient de l’usage d’un comique de répétition réjouissant, Nick Hamm ("The Journey", "Killing Bono") détournant des lieux (une table de dinner) ou gestes usuels (un téléphone qu'on décroche) pour mettre en place quelques scènes croustillantes.

Laissant le temps au spectateur d'analyser l'attitude de chaque personnage, la mise en scène développe une nonchalance à l’image de ses anti-héros, provoquant une sorte de plaisir coupable, face à ce qui pouvait finalement s’apparenter à de la manipulation judiciaire. Mais au final, "Driven" fournit avant tout à Jason Sudeikis ("Downsizing") l'occasion de briller en homme affable s'attirant facilement la sympathie et prenant la situation avec une étrange légèreté. Rien que pour son numéro, le film vaut le déplacement.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire