Parce qu'on en a jamais assez !

DEADPOOL

Un film de Tim Miller

« Il est le héro que l’on mérite. Pas celui dont on a besoin. »

Wade Wilson n’est pas un héros comme les autres. En fait, on pourrait même dire que c’est un véritable enfoiré. Sa seule véritable motivation pour aider les gens est… l’argent. Alors qu’il file le parfait amour avec sa petite amie, Wade apprend qu’il est atteint d’un cancer en phase terminale. Heureusement, un homme mystérieux fait irruption dans sa vie et lui promet non seulement une guérison, mais aussi des super pouvoirs. Dur de résister, n’est-ce pas ? Wade apprendra, à ses dépens, que ce n’était pas une si bonne idée que ça…

Après une première apparition ratée dans "X-Men Origins : Wolverine", en 2009, les fans n’attendaient plus qu’une chose : que justice soit rendue à Deadpool, l’un des personnages les plus appréciés de l’univers Marvel. Après des années à compter les jours, nos prières sont enfin exaucées : Deadpool a son propre film. Et il est de bon ton de remercier Ryan Reynolds pour cela, qui s’est battu pendant onze ans pour que ce film voie le jour. Après la fuite d’une vidéo test sur Internet, les fans se sont déchaînés sur la toile et ont demandé, voire supplié, que le film sorte. Deux ans plus tard, tada !, le film sort enfin en salle. Cela dit, l’excitation a vite fait place à la crainte. La Fox, et surtout Ryan Reynolds, ont vraiment tout donné en ce qui concerne le marketing autour du lancement du film. Drôle, décalé… bref 100% en adéquation avec le personnage. Mais on est rapidement venu à se poser cette question : « Et si la promotion du film était meilleure que le film en lui-même ? »

Et bien pas de panique, ce n’est pas le cas. Tim Miller est resté assez fidèle aux bandes dessinées et, ainsi, a réussi à combler les fans, même les plus difficiles. Ouf ! Ceci étant dit, tout n’est pas parfait.

Le film se focalise sur les origines de Deadpool et comment il a obtenu ses pouvoirs. Comme c’est la première fois que le personnage est vraiment présenté au grand public, il était certes nécessaire d’en parler, dommage que cela ralentisse un peu le rythme du film. L’histoire d’amour entre Wade et Vanessa permet, quant à elle, de mieux comprendre les motivations de Deadpool, mais là encore, cela prend beaucoup de place au détriment des scènes d’action et de combat. Voici le premier reproche que l’on pourrait faire au film. Le second est que la personnalité de Deadpool est uniquement concentrée sur son humour graveleux. Évidemment, il était impensable d’ignorer ses blagues immatures et sa tendance à « briser le quatrième mur » en s’adressant à l’audience. Mais Deadpool est davantage qu’un clown, c’est un personnage attachant et complexe.

Hormis ces détails, le film est absolument fantastique. Il aurait été difficile d’imaginer mieux. Le casting est parfait. Après tout, on le sait tous, Ryan Reynolds EST Deadpool. On sent qu’il prend énormément de plaisir à l’incarner et le film n’en est que meilleur. On a aussi l’occasion de voir de nouvelles têtes de l’univers Marvel, jusqu’ici inconnues du grand public. Ça nous change des Avengers et ce n’est pas plus mal ! Vivement la suite !

Justine TurchetEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire