Banniere-Berlinale-2019

WOLVERINE

Un film de
Avec

CONTRE: Niveau -1 - Coup de griffe ou coup de canif ?

Ce film est en fait une préquelle basée sur un des personnages de la franchise X-men, le bien-poilu Wolverine. Le scénario explore son enfance, son passé militaire mais surtout les raisons qui l'ont conduit à rentrer dans un programme militaire top secret: le projet arme X devenue XI. Alors si grosso modo, les scénaristes se basent sur le comics, qui il est vrai est parti dans de nombreuses directions afin de préserver le mystère quant aux origines du personnage, ceux-ci effectuent de nombreux raccourcis voire aménagements dans le passé de wolverine, qui relèvent quasiment de l'hérésie !

Les personnages et surtout les nombreux mutants qui apparaissent tout au long de l'histoire, manquent cruellement de charisme quand ils ne sont pas simplement expédiés en quelques secondes. Mais le principal problème provient du traitement du personnage principal et de son némésis Victor Creed. Leur côté bestial est largement mis de coté, allégeant rapidement la portée cruelle de leurs actes et de leur personnalité.

D'autre part, à vouloir forcément faire le lien avec la saga « X-men », les scénaristes incluent ici des personnages qui ne se sont jamais rencontrés par la suite, comme si leur présence servait à rassurer un spectateur potentiellement en manque de repères. Bref cela donne un joyeux n'importe quoi qui aurait presque tendance à faire passer « X-men 3 » pour une réussite.

Les scènes d'action illustrent juste les pouvoirs de chacun des mutants sans rentrer dans une certaine démesure, voire sombrent carrément par moments dans le ridicule (la façon de courir de Victor...). Et que dire d'un style graphique inexistant où les couleurs, les décors n'enveloppent pas le film dans un halo de sauvagerie. Le tout est finalement quelconque et trop peu expressif pour un personnage si charismatique, d'autant que les derniers films de super-héros sortis ont donné un code à suivre (« The Dark Knight » et dans une moindre mesure « Iron Man »).

Bref un film qui ne rend ni hommage au personnage, ni ne permet d'appréhender son univers de souffrance et de violence. Dommage, car les mutants croisés dans ce film étaient bien moins politiquement corrects que ceux de la série « X-men », revêtant ici un aspect plus adulte plus sombre. Mais le film n'en reste pas moins un fourre-tout allégé.
Alors Wolverine coup de canif...

Anthony MARDONEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire